[Critique] #IDARB

Mais qu’est-ce que ce jeu? À première vue, on se demande en quoi consiste #IDARB et après y avoir fait l’essai, la réponse est à la fois simple et complexe. Reste à voir si la simplicité dans laquelle nous nous trouvons prendra le dessus sur la complexité qui réside dans ce titre tout à fait déjanté!

Premièrement, #IDARB est un jeu « ‘indie »’, soit développé par des gens qui ont la possibilité et les connaissances pour créer un jeu vidéo. La compagnie derrière tout cela se nomme Other Ocean Interactive, responsable de titre aussi bizarre que NBA Rush ou Duty Calls. Je vous invite d’ailleurs à visiter leur site web afin de constater par vous-même qu’ils œuvrent dans un environnement complètement déconnecté (dans le bon sens du terme!). Pas surprenant alors que leur nouveau bébé ne soit pas apprécié par tous. Ils ont un public cible et ceux-là seront conquis dès la première prise en main.

Quel est donc le but du jeu? Voilà la simplicité : mettre un ballon dans le but adverse. Donc, est-ce un jeu de soccer? Non, pas vraiment. Basketball? Non plus. Handball? Pas tout à fait. En fait, c’est un peu difficile à dire sur quoi Mike Mika (oui oui, c’est son nom!) et son équipe se sont inspirés afin de réaliser le titre. Tout ce que l’on sait, c’est que les développeurs ont demandé sur Twitter quoi faire avec une boite rouge. C’est alors que les gens ont lancé ce qui leur passait par la tête et voilà, le jeu est né. Cependant, il est facile de remarquer immédiatement les inspirations que les sports ont apportées afin que #IDARB devienne ce qu’il est.

Vaut mieux vous prévenir tout de suite, #IDARB n’est pas du tout le jeu à jouer tout seul. D’ailleurs, j’ai très vite abandonné le titre lors des premières parties parce que jouer seul, c’est rapidement lassant. Par contre, même si je semble me contredire, il faut l’essayer. Pourquoi? Pour voir à quel point le sens de l’humour de cette équipe est vraiment décapant. Sérieusement, j’ai passé facilement 2 minutes à rire seul dans la présentation de chacune des équipes avant un match. Très drôle! L’autre intérêt lorsque l’on est le seul joueur va plutôt plaire aux éditeurs en herbe. C’est possible de créer nos propres personnages en deux dimensions et c’est à ce moment que le plaisir commence! Votre imagination est la limite de ce qui est permis à condition d’être bon (ce qui n’est visiblement pas mon cas… il est hors de question que je vous montre mes œuvres!). Il faut voir à quel point des gens ont du talent pour créer des personnages inspirés et inspirants. Par exemple, il existe des personnages qui incarnent le déjeuner du matin, soit des œufs, du bacon, des crêpes et du café. Ou bien l’équipe d’Harmonix, avec une guitare, un micro, un clavier et une batterie afin de représenter le jeu Rock Band. Il est même possible de créer le drapeau qui représente notre équipe. En dehors du mode Tournoi et des modes de créations, il n’y a pas grand-chose à faire. Il y a bien un mode Pari dans lequel il faut parier sur l’équipe que l’on croit qui va le remporter, mais on ne joue tout simplement pas.

Puis, vient le temps de s’amuser en ligne ou bien avec ses amis dans son salon. Voilà toute la magnificence de #IDARB et sa complexité. Que ce soit à un contre un avec un ami ou un adverse inconnu, à 4 contre 4 avec ses amis sur la même console, #IDARB devient vraiment hilarant. Le jeu est rapide et nerveux, tellement que j’avais souvent l’impression de n’avoir aucune idée de ce que je faisais. Passes, interceptions, revirements, « ‘alley-hoops »’, but de 2 points, but de 3 points, bien des choses sont permises dans #IDARB pour gagner le match, même de faire prendre une pénalité à ses adversaires pour profiter d’un avantage certain. Les matchs étant divisés en quatre quarts, un autre des moments cocasses est la mi-temps. Autant vous le dire tout de suite, votre contrôleur Xbox risque d’en prendre un sacré coup! Il s’agit d’appuyer le plus vite sur le bouton A afin de gagner une épreuve de tir à la corde. Cela pourrait également arriver qu’il faille bouger son stick rapidement pour gagner une course de 100 mètres. Bref, fou rire garanti.

En terminant, j’ai eu beaucoup de plaisir avec #IDARB, surtout avec mes amis. Son humour et la nervosité du jeu m’ont accroché et va m’offrir d’innombrables soirées de jeu avec mon entourage. Ce n’est pas un jeu sur lequel je vais passer le plus clair de mon temps, mais ça risque d’être le meilleur « ‘party game »’ pour un bon bout. De plus, il est actuellement gratuit sur Xbox Live. Pourquoi ne pas en faire l’essai?

Ma note : 7.5/10

P.S. Dans le jeu, on peut débloquer des recettes! Oui, des recettes! Je trouve ça génial!

Par Kevin Cormier
Exclusivité Xbox One
Site officiel: http://idarb.com/