[Critique] Grim Fandango Remastered

La première parution de Grim Fandango était en 1998. À l’époque, il fut publié et developpé par LucasArts. En 2015,  Double Fine Productions s’occupe de le remettre à jour et nous permet de redécouvrir ce titre unique. Il nous revient sous le nom de Grim Fandango Remastered.

*Avertissement: Cette version remastérisée du jeu ne modifie pas du tout l’histoire originale du jeu. Donc, si vous avez déjà essayé le jeu de ’98, vous aurez l’impression d’y rejouer. Le titre a seulement subis une refonte esthétique.

Grim Fandango est fortement influencé par le folklore mexicain et les films noirs des années 50.  Selon la culture mexicaine, il y a une vie après la mort soit celle de l’âme. Tous les êtres humains qui meurent se retrouvent dans le Pays des Morts sous forme de squelettes. Ils devront alors entreprendre le Grand Voyage de 4 ans pour atteindre le Neuvième Monde soit celui du repos éternel! Cependant, il y a une attrape… Dépendamment de la bonté dans leurs vies précédentes, ils auront le choix entre différents forfaits qui les mèneront au Neuvième Monde. Ça va du Neuf Express (un train qui permet de se rendre directement au Neuvième Monde en 4 minutes!) à l’Excelsior Plus (un vulgaire bâton avec une boussole incrustée dans le manche…). Certains ne se rendront jamais à destination. D’autres personnes devront travailler au Pays des Morts afin de s’acquitter de choses faites lorsqu’ils étaient vivants.

L’univers de Grim Fandango est aussi influencé par l’ambiance des films noirs des années 50. Le Pays des Morts a des allures de ville nord-américaine et les voitures semblent tout droit sortis du passé. L’intrigue rappelle aussi les thèmes employés par ce type de films. On a le sentiment qu’un complot se trame. Puis, on retrouve à profusion les costards et… la… cigarette.

Dans Grim Fandango, vous suivez les aventures de Manuel *Manny* Calavera. Il travaille en tant qu’agent de la mort qui doit se défaire d’une dette, car il a commis quelque chose dans son passé. Il récupère les âmes dans le Monde des Vivants habillé en Grande Faucheuse. Puis, il les ramène à son bureau dans le Pays des Morts afin de vendre des forfaits à ces âmes, mais il ne parvient pas à obtenir de bons clients. Étrangement, toutes les « bonnes » âmes sont récupérés par son collègue Domino Hurley. Sa quête pour obtenir de meilleurs clients le mènera plus loin qu’il n’espérait aller et il s’aperçoit vite qu’il est sur quelque chose de gros.

Le jeu possède les mécaniques simples et traditionnels des Point and Click. L’intérêt du jeu est vraiment dans son intrigue, son univers et ses personnages. Les clins d’œils et l’humour noir sont omniprésents. Ils vous arracheront un sourire en coin. J’en suis persuadé.

La bande son est super et s’inscrit parfaitement dans le thème des films noirs avec ses nuances de Jazz. Malgré que le modelage des personnages est bon.Le jeu présente quelques défauts selon moi. Les jeux de lumières sont bien rendus, mais les décors statiques restent pratiquement les mêmes qu’à l’époque. Les cinématiques n’ont pas été remaniées. Puis, le ratio de l’image n’est pas en 16:9, mais bien en 4:3 grâce à des barres verticales sur les côtés de l’image. Ces points négatifs n’enlèvent rien au jeu et il reste un bon divertissement avec une longue durée de vie.

Pour résumé,  Grim Fandango Remastered un excellent titre à découvrir pour les nouveaux venus ou à redécouvrir pour les nostalgiques! Il est disponible sur Playstation 4, Playstation Vita, Windows (Steam), Linux, Mac et ce, pour seulement une quinzaine de dollars!

 Ma note: 7,5/10

Testé sur PC

Site web officiel: http://grimremastered.com/

Les commentaires sont fermés.