[Premières Impressions] Galactic Inheritors

« Cinq races s’affrontent pour le contrôle intergalactique d’une zone de l’espace. Seule une d’entre elles sortira vainqueur! » C’est le genre de slogan qui peut sonner épique, malgré qu’il est cliché. Néanmoins, c’est ici le concept derrière le premier jeu de Crispon Games, la compagnie fondée par Chris King, ancien chef du design chez Paradox Interactive.

Galactic Inheritors est un jeu de conquête spatial sous la forme d’un 4x un peu comme Civilisation. L’objectif est de dominer la carte grâce aux planètes qui sont colonisées et aux civilisations qui y sont établies. Alors que ces nations se développent, le joueur doit penser à augmenter sa flotte militaire et à se développer technologiquement. En plus de ça, il aura à gérer ses relations diplomatiques avec les autres races.

Il m’est difficile de critiquer ce jeu parce que, honnêtement, au début je n’avais pas l’impression qu’il était réellement prêt à être tester. Outre les fonctions essentielles, ce titre n’a pas grand-chose. Considérant que le jeu est un béta et que cette phase de la production signifie que tout ce qui est majeur devrait être dans le jeu, j’ai un peu peur pour ce titre présentement monnayable à 17$. En plus, le jeu est publicisé utilisant la notoriété de monsieur King, un nom d’un ancien du concept de jeux. Disons que je m’attendais à plus.

2015-02-15_00064

Artistiquement, le jeu est carrément affreux. Les sons sont étranges et mal équilibrés, il manque des animations pour les déplacements et les combats, les jeux de caméra sont mal exécutés, il ne semble pas y avoir un seul VFX, ce qui pourrait agrémenter réellement l’expérience de jeu et l’interface est terriblement basique et peu ergonomique dans certaines conditions. Je ne parle pas des bogues qui sont habituellement l’axe principal de la production lors d’un jeu dans cette phase de développement.

2015-02-15_00034

Si nous parlons des fonctions de base, c’est-à-dire les 4x (exploration, expansion, exploitation et extermination) Galactique Inheritors est très direct. Il n’y a pas d’autres options sauf, peut-être, les options diplomatiques que je n’ai pas réellement comprises. Les constructions sont limitées, les options de navigation aussi, l’arbre de technologie ne semble pas profond et la gestion des colonisations n’est pas présente outre pour les constructions.

2015-02-15_00027

Combattre une autre nation doit nécessairement passer par la diplomatie qui est une couche spécifique de profondeur à ce jeu. Il y a, en gros, deux options principales : faire du média positif ou négatif. Pour pouvoir attaquer une autre race, il faut que votre peuple ait peur et soit enragé, voire xénophobe, envers elle. Ceci peut prendre une dizaine de tours si vous travaillez seul contre elle et que cette race ne tente pas de faire de même.

2015-02-15_00018

Au final, comme beaucoup de jeux en accès anticipé, Galactic Inheritors manque de quelque chose et je suppose que c’est de budget. Le jeu en soi n’est pas une mauvaise idée, mais son application manque d’une couche de professionnalisme qui est apparente. Évidemment, c’est difficile de juger puisque tout peut changer avant que ce titre ne soit lancé définitivement en version complète, mais présentement c’est ce qu’une personne motivée pourrait faire dans son sous-sol. Il s’agit presque d’un jeu de table avec un peu moins d’options. C’est effectivement le danger avec ce les accès anticipés, c’est possible de détruire l’intérêt des joueurs avant même d’avoir publié officiellement le jeu.

***
Cet article a été écrit par Jonathan « Dumby » Lessard, Concepteur de jeux vidéo présentement chez Beenox, chanteur pour Endless Rebirth et écrivain de La Lame Mystique.

Twitter: @Crusifyx
YouTube: VideoGamesViking
Tumblr: Crusifyx
Steam: SuperSatan2dot0
PSID: Crusifyx
***

2 Comments

  1. Merci de vos commentaires Jonathan. Bien que severe, nous aprecions votre point de vue et vos conseils sur l’evolution a venir de Galactic Inheritors. Je pense que les plans d’evolution que nous avons permettront de pallier a la plupart des points que vous soulevez. Orpheus

    1. Il me fera plaisir de tester la version finale de votre jeu! Honnêtement, je ne souhaite que votre succès et de revenir sur mes commentaires tellement la version complète est géniale! Bonne chance et bon travail!

Les commentaires sont fermés.