[Critique] Evolve

Ça faisait longtemps qu’on attendait le prochain projet de Turtle Rock Studios. Évidemment, plusieurs inquiétudes s’étaient emparées de leurs amateurs dus aux nombreux changements de localisation. Passant de Valve à THQ pour finalement aboutir en publication chez 2K Games, on peut dire que leur premier titre depuis Left 4 Dead a eu un chemin plutôt houleux. Néanmoins, les avides amateurs de jeu multijoueur attendaient avec beaucoup d’anticipation la sortie d’Evolve.

Evolve est un jeu qui se fait entièrement en mode multijoueur, que ce soit avec d’autres joueurs ou avec l’intelligence artificielle. Ainsi, une partie se déroule à 4 contre 1 où quatre chasseurs affrontent une bête sur une planète extraterrestre. Du côté des chasseurs, l’équipe doit combler chacun des quatre rôles que sont le médecin, l’assaillant, le chasseur et le soutien afin d’éliminer le monstre ou remplir un certain objectif. De l’autre côté, le monstre doit manger les bêtes de la faune sauvage et se rendre le plus rapidement possible à sa troisième évolution. C’est alors qu’il devient puissant au point d’être très difficile pour les quatre autres joueurs de l’anéantir.

Ne cherchez pas de scénario ni d’histoire solo, car il n’y en a pas vraiment. On connaît que très peu de détails sur les personnages ainsi que sur les raisons de cette infestation de monstre. Ce qui est dommage, parce que les rares phrases qu’ils déblatèrent sont généralement très drôles. On reconnaît bien le studio à ce niveau, car les interactions entre les personnages de leur dernier titre étaient environ équivalentes. Bien sûr, on peut jouer seul, mais il n’y a aucun intérêt. Le jeu prend tout son sens avec une équipe de trois ou quatre personnes et que vous communiquiez vos stratégies par le chat vocal. Je dirais qu’avec 5 partenaires, en faisant une rotation de la personne qui joue le monstre, ça rajoute un esprit de compétition très plaisant. En fait, sur le plan du jeu en ligne, je crois qu’Evolve est aussi innovateur que Left 4 Dead l’était à sa sortie. D’une part, parce que le système de 4 contre 1 fait en sort que les combats commencent toujours avec les chasseurs étant les prédateurs. Puis, avec la progression du monstre, les rôles s’inversent et ça devient une tout autre paire de manches. Ça amène une perspective qui n’a jamais été faite avant, du moins pas à ma connaissance. D’ailleurs, peu importe de quel côté on est, il y a toujours un fort sentiment de stress qui nous habite. Bref, Evolve fait très différent de tous les autres jeux de tirs à la première personne qui sont à peu près équivalents à mon avis que ce soit Call of Duty, Battlefield, Destiny ou Titanfall.

Les nombreuses combinaisons et possibilités qu’on peut faire autant au niveau du monstre que des rôles des chasseurs aident à apporter une expérience nouvelle lors de chaque chasse. Du côté des monstres, c’est trois choix différents qui attendent les joueurs soit le Goliath, le Kraken et le Spectre tandis que les chasseurs ont trois personnages pour chaque rôle. Ainsi chaque personnage et chaque créature apportent ses forces, ses faiblesses et ses habiletés qui aident à ne pas rendre l’expérience redondante. En même temps, peu importe le choix, ils sont généralement très complémentaires et si un chasseur a le malheur de moins bien maîtriser son personnage, on risque de le ressentir. En gros, je dirais que c’est assez bien balancé afin de s’assurer que chaque équipe ait une chance. Ce que j’aime particulièrement, c’est que chaque chasse consiste en une nouvelle histoire. Les parties peuvent varier de quelques secondes à une quarantaine de minutes, mais ça se déroule rarement deux fois de la même manière. Surtout, si vous changez régulièrement les rôles.

Ensuite, lorsqu’on introduit des personnages non joueurs, c’est important que leur intelligence artificielle puisse au moins égaler celle de l’humain. Or, je dirais que l’ordinateur est excellent et très futé. Déjà, au départ, ça prend une très longue adaptation avant d’être aussi bon que ce dernier. Après 10 h de jeu, mon groupe avait encore de la difficulté à vaincre l’ordinateur. En plus, c’est navrant de ne pas être en mesure de modifier sa difficulté. Cependant, ça nous encourage à affronter d’autres joueurs, car on a l’impression que le niveau est mieux balancé. D’ailleurs, des statistiques récentes ont prouvé que le ratio de victoire pour les chasseurs et pour le monstre est presque au pair. En revanche, plusieurs personnes qui ne jouent pas avec des équipes complètes m’ont dit qu’ils sont parfois mélangés à des joueurs beaucoup plus expérimentés qu’eux. C’est bien dommage, car il y a de moins en moins de jeu qui accorde de l’importance à cet aspect primordial. Ce qui est intéressant par contre, c’est qu’il peut parfaitement remplacer un coéquipier qui doit s’absenter pour une courte ou longue période. À partir du moment qu’un coéquipier lâche la manette pour une trop longue période, l’intelligence artificielle n’hésite pas à le remplacer pour quelques instants le temps de lui permettre de revenir. C’est très apprécié considérant qu’on ne peut pas vraiment mettre un jeu multijoueur sur pause et qu’une session peut durer plusieurs heures.

Comme chaque partie est très différente, je n’ai pas ressenti de redondance au niveau des planètes sur lesquelles je jouais. Selon qu’on joue un monstre ou un chasseur, les perspectives de l’environnement changent, ce qui permet de vivre deux expériences sur une même planète. Je dirais même que selon le monstre qu’on joue, ça change notre façon de voir la carte. Par exemple, comme le Kraken vole, ça amène un axe de déplacement supplémentaire qui amène justement cet effet de nouveauté qui est bien différent de ce qu’on a vécu avec le Goliath auparavant.

Par contre, une partie d’Evolve ne consiste pas seulement en une partie entre chasseurs et monstre, la faune est très sauvage et il y a toujours un risque qu’elle nous coince. Par exemple, il y a des plantes qui nous dévorent lorsque pile dessus ou encore dans l’eau il y a des créatures qui n’hésitent pas à nous sauter dessus. Or, seul un coéquipier peut nous libérer. De plus, certaines créatures sont pratiquement aussi grosses que le monstre et celles-ci donneront autant du fil à retordre aux deux équipes. L’intérêt de les éliminer est les bonus d’habileté qu’on peut recevoir comme être plus résistant, faire plus de dommages, etc.

Je vous parlais de chaque rôle qui peut être incarné par trois personnages différents, en fait on commence avec un seul et il faut débloquer les deux autres. Pour ce faire, il faut démontrer qu’on maîtrise parfaitement tout l’arsenal d’armes et de gadgets de notre personnage. Une fois qu’on les a suffisamment utilisés, on débloque les autres personnages qui amènent une jouabilité assez différente tout en maintenant un rôle similaire. D’ailleurs, j’aime bien les contrôles qui sont bien ajustés pour un jeu de tir.

Visuellement, le jeu est très joli. La modélisation de toutes les créatures ainsi que des humains a été très bien faite. Je dirais aussi que l’environnement des planètes est prompt à rendre l’expérience encore plus stressante. Le jeu de lumière aide à s’immerger dans chaque chasse et c’est de même pour le son. Je recommande de jouer avec une bonne paire d’écouteurs parce que d’écouter le pas des monstres fait partie des stratégies importantes à maîtriser. Il y a beaucoup de bruits qu’on entend un peu partout et qui nous plongent encore plus dans l’expérience. En plus, il m’est seulement arrivé une fois d’avoir un bogue et c’était des textures étranges qui sont apparues dans mon écran. J’ajouterais aussi que pour un jeu uniquement en ligne, le lancement s’est fait sans anicroche. Je n’ai eu aucun problème de connexion.

En terminant, il semble évident qu’Evolve n’est pas pour tout le monde. Si vous êtes un joueur qui préfère ses jeux vidéo en solo, il n’y a pas vraiment d’intérêt à se tourner vers celui-ci. C’est un jeu qu’on s’achète lorsqu’on sait qu’il y a quelques amis qui vont se joindre à nous pour chaque session de jeu. En même temps, malgré l’impression que je pourrais y jouer un nombre infini d’heures, j’ai aussi le sentiment que je n’en ai pas eu assez pour mon argent. Je m’attendais vraiment à voir une campagne solo qui explique un peu tout ce qui se passe dans cet univers. Par contre, en faisant des comparatifs, pour moi c’est un jeu qui amène plus d’innovations à sa jouabilité que ses comparables et, comme jeu strictement multijoueur, il offre plus que la moyenne. De plus, rien ne peut enlever le facteur plaisir que j’ai eu énormément en y jouant avec des amis sans voir les heures passées. Bref, si vous avez bien des amis et que vous êtes amateur de jeux de tir à la première personne en ligne, c’est un achat que je recommande chaudement.

Ma note: 8/10

Par Anthony Gravel
Testé sur Xbox One
Offert en français
Site officiel: http://evolvegame.com/