[Critique] Tales from the Borderlands: Épisode 2 – Atlas Mugged

Il a fallu attendre pratiquement 4 mois avant d’avoir la suite du premier épisode de Tales from Borderlands, mais Telltale Games et Gearbox sont enfin de retour pour nous raconteur la suite de cette fabuleuse histoire. Alors que le premier épisode, intitulé Zer0 Sum, mettait très bien la table pour ce partenariat, je me demandais bien ce que les développeurs nous réservaient après une attente aussi longue. Regardons de plus près ce qui vous attend dans ce deuxième chapitre nommé : Atlas Mugged.

L’histoire reprend donc exactement là où elle nous avait laissés. Nos deux héros, Fiona et Rhys, sont pris captifs par un soldat dont on ne connaît toujours pas l’identité. Ils lui racontent donc chacun leur version de l’aventure qu’ils viennent de vivre. Fiona reprend donc là où ils avaient laissé alors qu’accompagné de Vaughn et Sara, le groupe a trouvé une étrange relique qui ressemble énormément à une clé. Pendant ce temps, Rhys est complètement en train d’halluciner la présence d’Handsome Jack. Le groupe réussit à s’enfuir, mais ils sont rapidement séparés en deux et ils vivront chacun de leur côté des péripéties remplies d’actions.

Dans ce deuxième épisode, on se sent plus impliqué et plus immergé dans l’univers de Borderlands que jamais. Or, qu’est-ce qui fait le charme de la série jusqu’à présent, outre son joli visuel? Pour moi, c’est évidemment l’humour totalement disjoncté et les situations absurdes dans lesquels les personnages se retrouvent. Dieu sait qu’il y en a énormément dans cet épisode. Tout commence dès le début lorsque le jeu nous force à utiliser une cuillère pour enlever l’œil d’un mort afin de nous permettre d’activer un scanneur rétinien. C’est encore plus absurde lorsque la caméra change de perspective et nous oblige à observer l’action comme si c’était nos propres yeux. On sent vraiment qu’on incarne un groupe d’antihéros sans scrupules.

De l’autre côté, la perspective de Rhys nous donne de vrais petits bijoux. Dès qu’il reçoit un coup sur la tête, le fantôme d’Handsome Jack fait son apparition et il s’enclenche, dès lors, des discussions entre les deux hommes qui sont assez fantastiques. Sous sa forme spectrale, Jack a de la misère à se faire à l’idée qu’il n’est plus de ce monde, ça donne donc quelques séquences assez comiques où il essaye de briser cette barrière qui le sépare du monde physique. Dameon Clarke prête à nouveau sa voix à cet iconique personnage de la franchise et il est plus drôle que jamais. Il y a un moment où il s’amuse à faire toute sorte de simagrées en se servant de sa capacité de passer à travers la matière et c’est très comique. J’ai rigolé longtemps tout seul dans mon salon. C’est vraiment bien écrit et même si l’humour est parfois un peu juvénile, je trouve que les blagues étaient toujours parfaitement à point et bien placées.

Or, on peut dire que dans l’ensemble tous les personnages sont très différents et ils amènent individuellement leur personnalité très unique. Par exemple, je commence presque à reconnaître le nouveau chef d’Hyperion, Hugo Vasquez, comme un potentiel digne successeur de Jack. Il est aussi sans scrupule et ridicule. Vaughn et Sara viennent aussi bien compléter le groupe puisqu’un est le stéréotype parfait de l’intellectuel qui veut sortir de sa coquille alors que l’autre joue bien le rôle de l’orpheline au cœur dur.

Une autre force de Tales from the Borderlands, c’est la manière dont l’histoire est racontée. Comme on se fait conter une histoire selon la perspective de deux personnages différents, on ne sait jamais vraiment bien si on est témoin de la vérité ou non. Manifestement, lors de certaines situations, tout se déroule trop bien et celui qui raconte l’histoire passe pour un héros et on est obligé d’accepter la séquence ainsi. Comme les deux personnages se retrouvent souvent séparés, on doit croire le raconteur sur parole. Ça ajoute assurément du piquant à l’aventure. Généralement, ça nous permet aussi de vivre des scènes vraiment remplies d’actions et même si on sait que nos héros vont toujours s’en sortir, ça reste toujours un peu stressant. D’ailleurs, parlant d’action, depuis l’introduction de Borderlands 2, j’adore les chansons qui sont choisies par l’équipe pour nous plonger dans l’aventure. La première fois, c’était grâce à Short Change Hero du groupe « The Heavy » et cette fois c’est Kiss the Sky de « Shawn Lee » qui a parfaitement bien été choisie. Bref, dans ce deuxième chapitre on poursuit sur cette voie plus que jamais et c’est très bien.

Puis, il y a aussi le fait qu’on se sent toujours très près de l’univers de Borderlands. Il y a de l’argent à trouver à gauche et à droite à condition qu’on prenne le temps d’explorer suffisamment à gauche et à droite. Ce qui est génial parce qu’auparavant, dans les jeux de Telltale Games, on avait l’impression que l’exploration était très secondaire. Tout ce que cela offrait dans les autres jeux, c’était de trouver des compléments d’information sur l’histoire. De plus, le jeu nous a donné jusqu’à présent deux occasions de dépenser notre argent et il faut toujours y penser à deux fois avant d’investir des sous. Les développeurs ont même rajouté les différents éléments d’énergie qui sont présents sur certaines pièces d’équipements comme dans la série. On y retrouve même un appareil de communication avec un enregistrement comme ceux qui sont présents durant toute la série. J’ai bien aimé aussi me retrouver dans le village de New Haven à nouveau. Enfin, c’est toujours plaisant de retrouver d’autres personnages de la franchise. Outre Handsome Jack, il y a aussi Athena qui fait son apparition ainsi que le légendaire Scooter qui est toujours joué par le même acteur qui reprend son accent de jeune péquenaud du sud. Bref, tout est pensé pour les amateurs de la série.

Je conclus que ce deuxième épisode m’a énormément plu. L’intrigue devient de plus en plus captivante et je me sens très impliqué dans mon expérience. Malgré la longue attente entre les épisodes, le récapitulatif m’a rapidement permis de replonger dans l’aventure et j’ai trouvé que les deux heures de jeux ont passé très rapidement. Je ne sais pas à quoi m’attendre pour la suite, mais jusqu’à présent je suis très satisfait du travail d’équipe que les deux studios ont accompli et, en tant qu’amateur de la franchise, j’ai l’impression que le jeu est fait pour moi.

Ma note : 8.5/10

Pour relire la critique du premier épisode intitulé Zer0 Sum

Par Anthony Gravel
Testé sur Xbox One (aussi sur Xbox 360, PC, PS3 et PS4)
Pas disponible en français
Site officiel: https://www.telltalegames.com/talesfromtheborderlands/