[Opinion] The Legend of Zelda est reporté, et c’est tant mieux !

Surprenant, n’est-ce pas ? Les lecteurs de longues dates savent à quel point j’aime la franchise de Zelda et plusieurs m’ont transféré d’ailleurs (merci en passant) la nouvelle comme quoi Nintendo ne visait plus l’année 2015 pour lancer le prochain titre de Zelda sur Wii U. À mon avis, c’est une excellente nouvelle. Voici pourquoi.

Nintendo connaît l’importance de The Legend of Zelda

La franchise The Legend of Zelda est généralement d’une qualité irréprochable, voire même Légendaire (#Poutomtisss). Chaque titres individuellement apportent beaucoup à la richesse du domaine du jeu vidéo, que ce soit avec de nouvelles mécaniques de jeu ou simplement en définissant un nouveau standard de l’industrie pour les jeux d’aventures. Nintendo le sait, de par l’histoire de la franchise mais aussi l’impact que celle-ci a eu sur l’industrie au complet.

Malgré que la console Nintendo Wii U a besoin d’un titre comme Zelda pour mousser ses ventes, Nintendo préfère retarder le titre pour pousser d’avantage l’expérience et la qualité du titre. Comme joueurs, rien ne devrait plus vous réjouir, plutôt que de recevoir un titre moyen qui n’apporterait pas d’eau au moulin. Avec cet élément, Nintendo prouve à quel point la qualité d’un jeu passe avant les colonnes de chiffres comptables, et c’est tant mieux.

Une fenêtre de lancement, parfois c’est mal

L’automne est souvent le lancement des grandes franchises phares pour les compagnies de jeu. Normal, avec la période des fêtes, moment faste de l’année où les gens dépensent sans compter, beaucoup de franchises annuelles s’y sont installées avec l’approche de l’hiver. Le résultat toutefois, c’est que trop de jeux sont lancés en même temps, dont certains peinent à se démarquer et ce n’est pas positif la plupart du temps.

Sans me lancer dans une analyse complète sur les franchises annuelles de l’industrie (Call of Duty, Assassin’s Creed, jeux de sports, etc.), force est d’admettre que la tâche est de plus en plus difficile pour les studios de rencontrer les exigences des joueurs et la qualité des jeux en souffre. L’automne 2014 a d’ailleurs été un bel exemple de cette conséquence et plusieurs jeux lancés durant cette période ont du recevoir une multitude de mises à jour pour stabiliser (lire : terminer) un jeu fraichement lancé. Je crois fermement que Nintendo veut éviter cette problématique avec The Legend of Zelda, mais ils ne sont pas les seuls : prenons l’exemple d’EA qui a retardé le lancement de Battlefield Hardline. Avez-vous entendu parler de problèmes majeurs depuis que ce titre a été lancé ? Non ? Voilà. J’espère que cette tendance à prendre le temps de bien faire les choses deviendra plus commune avec le temps.

Des titres répartis sur toute l’année

Je souhaite aussi voir de plus en plus de jeux répartis sur toute l’année. Autre la qualité des jeux, un autre point me chicotte : mon portefeuille. Lorsque tous les jeux sont lancés au même moment, il n’y a pas de miracles : je n’ai pas les fonds nécessaires pour tout acheter et je dois passer par dessus des jeux que je voulais jouer et que je ne pourrai pas. Ça peut aussi être une raison de temps, simplement. La répartition sur toute l’année du lancement des titres permet deux choses : jouer plus de jeux et plus longtemps chacun d’entre-eux. Mon argent et mon temps sont mieux investis et les studios ont plus de chances de me vendre un titre à plein prix.

Je ne sais pas si l’impact serait assez positif ou non, mais le fait de vendre plus de titres à plein prix pourrait aussi palier le syndrôme du jeu « incomplet » où vous avez l’impression de devoir acheter du contenu téléchargeable pour compléter votre expérience de jeu. Après tout, si le besoin d’argent se fait moins sentir parce que les ventes plein prix sont meilleures, peut-être que les studios y verront moins d’intérêt à scinder des segments d’un jeu pour les revendre à part. Du moins, je le souhaite.

Des reports, j’en veux plus

Alors voilà, je crois qu’il fallait du courage à Nintendo pour retarder le lancement d’un titre comme The Legend of Zelda, surtout lorsqu’on prend compte de la situation difficile dans laquelle se trouve la Wii U actuellement. Et comme joueur, j’en suis ravi, car je sais maintenant que l’expérience finale pour ce titre ainsi que sa qualité globale est plus importante qu’une simple colonne de chiffres comptable. Je souhaite que cette pratique devienne plus répandue dans cette industrie qui, plus que jamais, semble être à un tournant de son histoire.

Par Maxime Tremblay

Posted In:

4 Comments

    1. Cela dit, la situation est beaucoup plus enviable pour la PS4. La console est #1, détruit tout sur son passage actuellement. Le choix est beaucoup moins déchirant à faire.

Les commentaires sont fermés.