[Critique] Life is Strange: épisode 2 – Out of Time

C’est la fin de semaine dernière que je me suis lancée dans le second épisode de Life is Strange. J’ai été charmée par le jeu à la sortie de Chrysalis et j’avais hâte de poursuivre l’histoire mettant en scène l’étudiante en photographie Maxine Caulfield détenant le pouvoir de reculer le temps. Chaque épisode prenant moins de trois heures à compléter, c’est l’occasion parfaite pour s’évader pendant un après-midi tristounet.

Dans Out of Time, nous retrouvons notre héroïne au lendemain des événements du premier chapitre. Maxine se réveille et se rend à la salle de bain commune de la résidence des filles de l’académie Blackwell pour prendre une bonne douche. Encore ébranlée par ce qu’elle vient de vivre, Max surprend une conversation entre Victoria (la bitch du campus) et l’une de ses amies parlant de la soirée de la veille. Elles parlent du comportement inapproprié de Kate durant cette soirée. L’étudiante a été filmée en train d’avoir (un peu) trop de plaisir et la vidéo a naturellement été mise en ligne. Élevée dans une famille ultrareligieuse, Kate est défaite. Pire, sa famille a vu la vidéo. Ses parents n’arrivent pas à comprendre comment elle a pu agir ainsi et l’accusent de tous les tords. Elle a été droguée, ça me paraît évident. Max tentera tant bien que mal de la supporter et dépendamment comment vous avez agi avec elle la veille, Kate accueillera votre aide de manière adéqute.

Durant la seconde trame narrative de cet épisode, on passe du temps avec Chloe qui n’en revient pas que sa meilleure amie d’enfance possède le pouvoir de revenir dans le temps. Elle est impressionnée par ce que Max peut faire et s’amuse avec elle en lui demandant de lui démontrer ses talents. Les deux filles iront chiller au dépotoir d’Arcadia Bay, là où Chloe a installé un petit coin tranquille éloigné de tout ce qui constitue sa vie et surtout, loin de son beau-père avec qui elle ne s’entend pas bien.

Encore une fois, Maxine peut revenir en arrière pour corriger un mauvais choix ou changer le cours d’un événement soudain. Cette mécanique fonctionne toujours très bien dans le scénario. Cette fois, je ressens encore plus les effets de ce pouvoir sur le personnage. Max semble en souffrir de plus en plus, avec des maux de tête douloureux qui s’en suivent. Pauvre cocotte. Je me suis beaucoup attachée à elle si bien que j’ai délibérément laisser passer certaines choses au lieu de tenter de les modifier si ce n’était pas absolument nécessaire.

Le jeu demeure aussi joli et visiter de nouveaux endroits est agréable. La trame musicale est toujours aussi parfaite et colle à l’aspect ‘jeune étudiante en photographie un peu nerd, timide et solitaire’ de Maxine.

À quel dénouement arriverez-vous à la fin de Out of Time? C’est avec vos décisions que vous le découvrirez! C’est ce qui m’a accrochée dans le premier chapitre de Life is Strange et cette mécanique se poursuit de belle façon. On vit notre propre expérience de jeu et c’est assez intense. Anthony et moi y jouons tous les deux et on a pris des décisions opposées à plusieurs reprises. Tellement qu’on sait – du moins on se doute fortement – que le troisième épisode du jeu sera totalement différent pour lui et pour moi. J’ai mis une personne au chômage et pas lui. Quelqu’un est mort dans ma partie, et pas lui. Je devrai donc vivre avec les conséquences de mes actes alors que la Maxine d’Anthony aura peut-être la vie un peu plus facile. Quoi que… ah non, je dis rien!

Là, j’ai hâte de voir comment DONTNOD Entertainment saura adapter toutes ces possibilités pour la suite de cette aventure divisée en cinq épisodes car après seulement deux volets, la donne change complètement. J’ai besoin de m’évader ces temps-ci et Life is Strange arrive à point. Vivement la sortie de l’épisode 3!

Ma note: 9,5/10

Évalué sur PlayStation 4, aussi disponible en téléchargement sur PlayStation 3, Xbox 360, Xbox One et PC.

Disponible en français écrit avec les voix originales anglaises.

Site officiel: http://lifeisstrange.com

Posted In: