[Critique] Resident Evil Revelations 2

Claire Redfield et Moira Burton travaillent toutes deux chez Terra Save : une entreprise qui combat le bioterrorisme entièrement indépendante de tous gouvernements. Sauf que lors d’une soirée cocktail, Claire et Moira sont enlevées et se retrouvent captives sur une ile déserte. Ou du moins, c’est ce qu’elles croyaient…

Resident Evil Revelations 2 est le tout premier jeu original de la franchise à paraître sur les plateformes de nouvelles générations. L’histoire de Revelations 2 se situe entre Resident Evil 5 et 6. Individuellement, Revelations 2 ne nécessite pas d’avoir joué à d’autres titres de la franchise pour bien comprendre les événements puisque le jeu se tient bien par lui-même, mais pour les fans de la franchise, plusieurs petites références scénaristiques aux anciens titres sont présents, un bonus pour les joueurs. Le scénario de Revelations 2 est assez intéressant et, même si certains éléments sont plutôt prévisibles, le titre devrait vous tenir en haleine durant l’aventure.

Visuellement, le bât blesse. Resident Evil Revelations 2 déçoit par un graphisme assez basique. Ce n’est pas une question de résolution : le jeu tourne bien nativement à 1080p et 60 images par seconde. C’est plutôt dans la basse qualité des textures et des cinématiques que les joueurs qui aiment les graphismes relevés seront déçus. Ce n’est pas « laid », mais presque. Il y a peu de détails et de textures dans les environnements et on a l’impression qu’un filtre a été ajouté par dessus l’image pour accentuer le style suspense / horreur du titre, mais le résultat n’est pas joli. C’est encore pire avec les cinématiques qui semblent trop compressées : un défaut que se remarque par la pixellisation des éléments beaucoup plus sombres.

Resident Evil Revelations 2 (2)

Toutefois, l’aspect audio n’a pas été négligé. L’ambiance sonore contribue activement à rendre un effet de suspense en général, on détecte bien la provenance de certains infectés ou insectes dans les pièces adjacentes ou plus loin dans un bâtiment. La musique appuie aussi bien le sentiment que le jeu veut nous faire ressentir. La peur, le stress ou l’action : tout est là est c’est bien réussi.

La jouabilité de Resident Evil Revelations 2 est probablement la mieux réussie de tout ce qui n’a jamais été fait dans la franchise. Même si je suis fan, je suis réaliste sur un point : chaque jeu de Resident Evil possède généralement des contrôles imprécis et difficiles à maitriser (à l’exception de Resident Evil 4 sur Wii). Je sais qu’il y avait un choix de design en-dessous de ce défaut, mais ce n’est pas une excuse. Revelations 2 est bien meilleur sur ce plan, rendant le jeu bien plus agréable. Et ce n’est pas plus facile pour autant, on a tout de même une belle difficulté de jeu disponible. Il est donc plus aisé de tirer directement à la tête des ennemis pour économiser ses balles, un aspect très important dans cette franchise.

Par ailleurs, Revelations 2 s’inscrit dans une ligne plus traditionnelle de la franchise. Ce n’est pas un jeu axé uniquement sur l’action et les événements contextuels : il s’agit bien d’un jeu de suspense et d’horreur avec de belles pointes d’action aux bons moments, à l’instar de Resident Evil 4 qui représente selon moi le summum de cette franchise. En général, la jouabilité est donc plutôt lente et les ressources en armement sont plutôt limitées : vous devrez donc bien prendre le temps de faire le tour de chaque zone avant de passer à la suivante pour trouver un maximum de munitions. Bien joué, vous ne devriez pas manquer de munitions, mais allez un tantinet trop vite et vous vous retrouverez immanquablement devant des sections difficiles à franchir à cause de votre empressement à vouloir aller trop vite.

Resident Evil Revelations 2 (5)

Resident Evil Revelations 2 se joue toujours avec deux personnages simultanément. Ce n’est pas une nouveauté : d’autres titres de la franchise ont déjà proposé cette jouabilité, notamment Resident Evil 5. Toutefois, dans Revelations 2 chaque personnage a des capacités propres ce qui est un aspect très intéressant. L’aventure comporte 4 épisodes, chaque fois séparés en 2. La première moitié est toujours jouée avec Claire Redfield et Moira Burton, alors que la seconde moitié est jouée avec Barry Burton (le père de Moira) et Natalia, une petite fille mystérieuse qu’on rencontre sur l’ile. Essentiellement, Claire et Barry propose la même jouabilité : ce sont les personnages armés. Moira et Natalia sont des personnages de soutien. Elles ont toutes deux la capacité de trouver des objets cachés un peu partout dans les niveaux. Moira peut frapper les ennemis avec un pied de biche, alors que Natalia doit trouver une brique pour le faire. Toutefois, Natalia a aussi la possibilité de voir les ennemis à distance, les faiblesses des ennemis et sa petite taille lui permet de s’infiltrer dans des petites brèches un peu partout. Vous devrez donc basculer constamment entre les deux personnages pour utiliser les capacités nécessaires, au besoin.

Comme dans Resident Evil 5, il est aussi possible de faire l’intégralité du jeu en mode coopératif local, une qualité qui se perd dans l’industrie du jeu vidéo. De plus, le second joueur peut sauter dans la partie ou quitter sans interruption et le premier joueur peut poursuivre son aventure. C’est très appréciable. Dommage que le mode coopératif ne soit pas disponible en ligne, du moins ce n’était pas le cas au moment où je rédigeais ces lignes.

Au final, Resident Evil Revelations 2 est une belle surprise. Une fois passé le graphisme moyen, j’y ai découvert un jeu bien amusant à l’image de ce que la franchise de Resident Evil m’a toujours apporté, mais cette fois avec une jouabilité plus agréable et originale grâce au mode coopératif et aux capacités uniques de chaque personnages. Ce n’est pas un jeu parfait, mais je crois que Capcom a très bien ciblé le prix de son titre. Personnellement, 4 épisodes pour environ 14 heures de jeu, 2 épisodes bonus supplémentaires et bien du plaisir : cela vaut bien le 25$ dollar demandé pour la version numérique (aussi disponible en version physique pour 40$ environ).

Ma note : 8/10

Par Maxime Tremblay

Testé sur Xbox One, aussi disponible sur Playstation 3 et 4, Xbox 360 et PC, version Playstation Vita à venir
Disponible en français
Visitez le site officiel : http://www.capcom.co.jp/rev2