[Critique] SMT Devil Survivor 2: Record Breaker

La série Shin Megami Tensei est l’une de celles que je suis depuis plusieurs années. Si vous vous souvenez, j’avais parlé de SMT Devil Survivor: Overclocked ici-même sur le blogue en 2011. J’ai ensuite joué aux titres suivants jusqu’à SMT Devil Survivor 2: Record Breaker, dernier en lice. En fait, ce dernier est une refonte de SMT Devil Survivor 2 paru sur la Nintendo DS en 2012. J’y avais déjà passé quelques heures mais cette fois, Atlus ajoute une histoire additionnelle au scénario de base, ajoutant une grosse trentaine d’heures à l’ensemble original qui en compte déjà une soixantaine.

SMT_DS2_RecordBreaker1SMT Devil Survivor 2: Record Breaker est un jeu de rôle stratégique dans lequel on incarne un étudiant du lycée qui a les mêmes préoccupations que n’importe quel ado de son âge. Avec son meilleur ami Daichi, il n’a d’yeux que pour Io, qui est aussi jolie que timide ce qui la rend encore plus craquante. Entre deux cours, Daichi introduit notre héros à Nicaea, la nouvelle application de l’heure. Cette application leur envoie une vidéo prémonitoire sur la mort d’une personne proche et une fois installée, il est impossible de la supprimer. Dans quoi mon héros s’est-il embarqué?…

En lien avec Nicaea, on apprend que le pays est en proie à une invasion de démons apparaissant depuis la mise en ligne de cette même application. D’énormes secousses surviennent, précurseur d’une destruction du monde imminente. Par leur talent de combattant, les jeunes attirent l’attention des membres de JPs, un groupe chargé de trouver la cause de la prolifération de ces démons. Nous ferons donc équipe avec eux pour trouver une solution afin de les éradiquer.

La mécanique de jeu s’apparente à celle que les habitués à la série connaissent déjà. Pour cette mouture sur 3DS, l’interface demeure identique à celle sur DS, soit l’action se déroulant sur l’écran du bas et la fiche des personnages s’affichant en haut. La 3D n’est donc que très peu utilisée. Étant donné que j’y avais joué sur DS, je connaissais déjà l’intrigue de départ. Suivre des jeunes qui reçoivent une vidéo sur un drame à venir et qu’ils puissent intervenir pour l’empêcher de se réaliser, ce n’est pas super original comme prémisse mais j’aime ça. Les combats contre des démons en mode tour par tour, également.

Comment je me suis rendue compte que je suis vraiment meilleure dans les jeux de rôle stratégiques qu’il y a 3 ans

Quand j’ai joué à SMT Devil Survivor 2 en 2012, je me souviens d’avoir bloqué sur un combat trop difficile pour moi et ma partie s’était arrêtée sans que je puisse la compléter. Une semaine après avoir commencé Record Breaker, j’avais largement dépassé l’endroit où j’avais bloqué la première fois et c’est là que j’ai réalisé que je n’étais qu’au début de l’intrigue. J’ai pris de l’expérience depuis trois ans, et ça paraît!

image150213_1825_001À tour de rôle, nous combattons des démons et autres ennemis sur un terrain divisé en échiquier. Nous sommes jusqu’à quatre coéquipiers qui pouvons invoquer deux démons qui se battront avec nous. La seule manière de les recruter et de les acheter à l’encan. On pourra ensuite les fusionner pour en former de plus puissants. L’avantage de la fusion est de pouvoir attribuer aux démons fraîchement fabriqués des compétences provenant de leurs ‘parents’ afin de remplir les espaces disponibles pour l’attribution des talents. Selon les forces et faiblesses de chacun, les attaques varient entre les coups axés sur la force, la glace, le feu et les pouvoirs spéciaux. Une combinaison variée nous donne une meilleure chance à long terme.

Il faut observer l’emplacement de chaque ennemi sur la carte et regarder leurs forces et faiblesses afin d’évaluer comment on va s’y prendre pour les vaincre. Il est également important de lire l’objectif de mission car parfois, je devais me concentrer sur un boss et laisser ses acolytes de côté, du moins tant qu’ils ne s’imposent pas sur nous. Plus on progresse dans le scénario, plus on obtient des combats majeurs contre un opposant dont les failles à exploiter sont minimes. Dans certaines situations, je me rendais compte que malheureusement, ma flotte de démons ne pouvait pas l’affronter car quelques-uns devenaient imcompétents contre l’ennemi qui lui, ne nous laisse aucun répit.

Septentriones et Triangulum

Triangulum est la nouvelle portion d’histoire se déroulant après les événements de Septentriones. Donc, après avoir vaincu les Septentriones, les sept démons principaux de Devil Survivor 2 présents dans l’aventure originale, le Japon est aux prises avec une nouvelle race invoquée par l’application de Nicaea, de retour en service. Notre héros accompagné de ses amis devra encore une fois affronter les forces occultes afin de survivre à une nouvelle écatombe.

SMT_DS2_RecordBreaker8Le jeu sépare bien ces deux sections donc si vous avez déjà joué au titre en 2012, vous pouvez sauter directement dans l’histoire de Triangulum sans devoir tout refaire du début. Vous pouvez même jouer aux deux trames en parallèle et sauvegarder chacune de vos parties séparément. C’est quand même près de quarante heures de jeu qui vous attend seulement avec cette nouvelle arche scénaristique. Triangulum commence plus rapidement, assumant que l’on connaît l’histoire de base. Le premier gardien apparaît dans les premières heures de jeu et il possède déjà des caractéristiques demandant au joueur d’être alerte et bien outillé pour être en mesure de le vaincre. Étant donné que les bases du scénario sont solides, on embarque dans l’action de manière plus efficace. Même après avoir passé près de soixante heures dans Septentriones, j’ai embarqué facilement dans Triangulum. Je suis contente de retrouver les personnages auxquels je me suis attachée et suis très curieuse de découvrir un nouveau pan de leur histoire.

Triangulum aurait pu faire partie d’un contenu additionnel à acheter à part, ou encore être vendu comme une suite à Devil Survivor 2 mais Atlus l’a inclus dans son titre. Ça le rend donc aussi attrayant pour ceux qui ont joué au jeu d’origine qu’à ceux qui y sont nouveaux. Et c’est tant mieux! Il va sans dire que l’achat de SMT Devil Survivor 2: Record Breaker en est chaudement recommandé si vous êtes un fan du genre. Vous en aurez pour près d’une centaine d’heures pour faire les deux trames narratives se déroulant principalement dans les principales villes japonaises dont Tokyo, Osaka et Nagoya. Les personnages ont une personnalité colorée et divertissante. Par cette histoire d’invasion de démons, vous pourriez même y trouver une signification plus profonde sur l’avenir de notre monde et comment des puissances plus grandes que nature pourraient influencer le cours des choses… Oui, quelques passages m’ont mené vers une certaine réflexion intérieure. C’est fort quand même!

Ma note: 8,5/10

Par Mélanie Boutin-Chartier
Disponible sur 3DS en anglais seulement.
Site officiel: atlus.com/devilsurvivor2rb

Posted In: