[Critique] Puzzle & Dragons Z + Puzzle & Dragons Super Mario Bros. Edition

Depuis sa sortie vendredi dernier, je suis totalement accro à Puzzle & Dragons Z + Puzzle & Dragons Super Mario Bros. Edition. Je n’étais pourtant pas familier du tout avec la franchise qui est très populaire au Japon et il n’était pas vraiment sur mon radar avant que j’essaie la démo. C’est ainsi que je suis tombé sous son charme immédiatement au point que j’attendais les douze coups de minuit le soir de sa sortie pour le télécharger.

Pour vous donner une idée, en date de 2013, la version Android et iOS du jeu était l’application la plus populaire au monde. Au milieu de l’année 2013, elle avait été téléchargée à 18 millions de reprises dans le pays nippon ce qui représente environ 10 % de la population. Or, cette fois, c’est une version entièrement présentée sur la Nintendo 3DS et qui n’inclut heureusement aucune microtransaction qui fait le saut en Amérique du Nord.

Simple et efficace

La jouabilité fonctionne sur un principe plutôt simple, il faut réussir à jumeler trois formes identiques ou plus sous une même ligne horizontale ou verticale. Avec le stylet, vous déplacez l’une d’elles sur l’écran tactile et vous essayez de faire la meilleure combinaison possible en un seul coup. Par contre, ça ne s’arrête pas là. En effet, les développeurs chez GungHo Online Entertainment ont ajouté tous plein d’éléments tirés de jeux RPG pour pimenter le tout. C’est grâce à ceux-ci que le jeu se distingue des Bejeweled ou des Candy Crush de ce monde et ils sont présents dans les deux jeux de l’ensemble.

Alors pendant que vous essayez de faire le combo le plus payant, vous avez aussi un groupe de compagnon qui vous aide à combattre les ennemis qui sont devant vous d’un tableau à l’autre. Chacun d’eux appartient aussi à une ou deux classes d’éléments comme le feu, l’eau, la lumière, etc., et ils correspondent justement aux formes que vous bougez. Ainsi, plus vous éliminez des pièces de leur couleur, plus vos compagnons vont faire du dommage à l’ennemi et évidemment il faut aussi prévoir les forces et faiblesses de chacun. Ils ont aussi la possibilité d’activer une habileté, propre à chaque personnage, qui va nous faciliter la tâche. Ça peut être par exemple de changer les cases vertes en bleu ou que nos attaques de feu soient plus efficaces au prochain tour. Finalement, en passant à travers les tableaux, on gagne de l’expérience pour améliorer notre équipe et ainsi leur donner de meilleurs attributs.

Ma version préférée

Ensuite, parlons principalement de l’édition Super Mario Bros. puisque c’est celle qui a capturé la grande majorité de mon temps de jeu. L’attrait principal de cette version, c’est qu’elle met à l’honneur tous les différents personnages iconiques de la franchise de Mario. À travers les niveaux, il faut donc recruter les Goomba, Paratroopa et les Chain Chomp de ce monde afin d’aider Mario et ses amis à sauver la princesse de Bowser et ses koopalins. De plus, en plus de leur permettre de progresser, on peut aussi les faire évoluer en obtenant certains objets plutôt rares dans les niveaux. Bref, en mélangeant tous ces éléments à une jouabilité déjà, à la base, très addictive, on obtient un résultat franchement parfait pour la console portable.

Comme je le mentionnais d’entrée de jeu, ça m’a pris très peu de temps avant d’embarquer totalement dans cette expérience si bien qu’après le premier weekend j’y avais déjà mis plus de quatorze heures. Dans cette période, j’ai passé à travers les quatre premiers mondes et j’étais assez avancé dans le cinquième. Or, le problème majeur du jeu, c’est qu’il y a quelques courbes de difficultés beaucoup trop prononcées pour progresser à un rythme constant. Je dirais qu’à la fois au troisième monde et au cinquième je me suis buté à des tableaux qui sont rapidement devenus plus difficiles que les précédents. Je suis passé d’une phase où je détruisais mes ennemis en un ou deux tours à devoir en survivre plus d’une dizaine avant de passer à l’ennemi suivant. C’est à ce moment qu’il faut donc adapter notre stratégie et bien faire attention aux éléments des membres de mon équipe, mais disons que c’est vraiment mal amené. Par contre, comme j’étais tellement accro, je me réessayais sans cesse, malgré la frustration. Éventuellement, une fois que j’avais suffisamment amélioré mes personnages, j’étais fin prêt à passer au prochain défi. J’ai même passé plus d’une heure sur quelques-uns d’entre eux tellement le challenge était colossal. Pour faire un résumé simple, c’est un mélange de Bejeweled et Pokemon, mais dans l’univers de Mario Bros.

Une expérience très satisfaisante

D’autre part, je dirais que le fait de réussir de longues combinaisons m’apportait une satisfaction que peu de jeux m’ont donnée. Lorsqu’on réussit à compiler un score de plus de 100 000 points d’un seul coup et qu’on entend le bruit de chacune de nos lignes se détruire, c’est vraiment excitant. Avec le temps, j’ai réussi à établir de bonnes stratégies afin de maximiser le jumelage de mes orbes.

Visuellement, le titre semble effectivement sortir directement des studios de Nintendo. D’ailleurs, lorsqu’on se promène sur la carte afin de passer d’un tableau à l’autre, on a l’impression d’être dans un nouvel opus de la série des New Super Mario Bros. Comme si ce n’était pas suffisant, on y a juxtaposé toutes sortes d’effets sonores de la franchise qui viennent offrir un petit extra bien plaisant pour les amateurs.

Un deuxième jeu moins captivant

Passons maintenant au 2e jeu offert dans l’ensemble : Puzzle & Dragons Z. Pour celui-ci, on nous offre une histoire qui ressemble à ce que j’ai vu dans Fossil Fighters donc c’est un scénario générique qui ressemble à Pokémon, mais en bien moins intéressant. Selon moi, c’est même une lourde faiblesse du jeu et j’étais obligé, malgré moi, de participer aux conversations. C’est un problème qu’on n’a pas du tout dans l’autre édition puisqu’il n’y a aucune transition inutile entre deux combats. Bref, lorsqu’on s’habitue au rythme effréné de l’autre édition, ça devient plus difficile d’embarquer dans celle-ci.

Mon verdict

En conclusion, Puzzle & Dragons Z + Puzzle & Dragons Super Mario Bros. Edition nous offre une profondeur inattendue. À un coût réduit de seulement 34,99 $, j’ai eu le sentiment d’avoir un très bon retour sur investissement et c’est assurément un jeu que je veux avoir en tout temps sur ma console. C’est un excellent passe-temps pour le voyagement et c’est pourquoi je recommande fortement la version téléchargeable. Enfin, il devrait plaire autant aux joueurs occasionnels qu’aux vétérans puisque sa prise en main est simple, mais peut rapidement se complexifier.

PADM_char_td-mario_01_ad

+ Jouabilité très accrocheuse
+ Éléments de RPG

+ Longue durée de vie

–  Histoire de Puzzle & Dragons Z peu pertinente

Ma note pour la version Super Mario Bros. : 9,5/10
Ma note pour la version Puzzle & Dragons Z : 7,5/10

Note finale : 8,5/10

Par Anthony Gravel

Exclusif à la Nintendo 3DS
Pas disponible en français
Site officiel: