[E3 2015] Premières impressions de Rise of the Tomb Raider

Maintenant que les conférences sont terminées et que pratiquement tout a été annoncé, la journée de mardi laissait enfin place aux kiosques et à de vraies démonstrations. Ma première présentation privée eut lieu du côté de Microsoft avec Rise of the Tomb Raider. Voici mes premières impressions.

Le tout s’est déroulé en deux parties. D’une part, les gens de chez Crystal Dynamics ont voulu nous montrer une petite partie de la quête de Lara alors qu’elle se retrouve en Sibérie. Elle tente de retrouver les reliques qui lui permettront de découvrir les secrets de l’immortalité.

Ce qu’on remarque rapidement, c’est l’effet du vent et la richesse des décors. La neige est particulièrement bien rendue. Notre héroïne se retrouve prise dans une fâcheuse position puisqu’elle vient de perdre tout son équipement et qu’elle doit maintenant trouver un refuge qui va la protéger de ce rude climat. Elle embarque dans sa propre quête et elle ne veut pas que personne ne la suive. Étrangement, on la sent vulnérable tout en étant forte, courageuse et persistante.

On constate que Lara a encore plus développé ses talents d’artisanes puisqu’elle construit un solide abri grâce à des planches ramassées un peu partout. Malheureusement, son signal radio capte un étrange message qui mentionne que l’organisation secrète nommée « Trinity » est proche et que celle-ci cherche aussi les trésors de sa quête.

Entre temps, elle ramasse les ressources un peu partout dans l’environnement pour créer toute sorte d’objets. Elle pourra désormais elle-même fabriquer ses munitions en plus de les améliorer.

Les bandits tombent alors sur son camp, mais notre jeune aventurière qui avait vu venir le coup s’était faufilée sur une branche d’arbre afin de surprendre son ennemi. Les développeurs nous ont donc dévoilé que notre protagoniste serait maintenant en mesure de grimper dans les arbres en plus de nager librement. On constate qu’elle est d’ailleurs devenue plus agile que jamais.

Devant le danger de plusieurs gardes qui guettaient les parages, on nous a démontré l’utilisation des flèches empoisonnées qui forme un lourd nuage autour d’un ou des ennemis et finit par les asphyxier. On nous démontre aussi l’importance de distraire les ennemis afin de les distancer le plus possible les uns des autres pour ne pas alerter tout le camp d’un trait. De plus, plusieurs éléments de l’environnement sont devenus interactifs comme une radio qu’on a vu être lancée pour divertir un ennemi et des explosifs qui ont été très pratiques.

Cette portion de la démo fut complétée par un furieux combat contre un ours sauvage. Encore une fois, on a été témoin de morts atroces de Lara et un sentiment de stress était très présent lors de cette rencontre. Enfin, c’est devant un énorme camp qu’on dit trois fois plus grand que tous ceux qui étaient présents durant l’opus précédent qu’on s’est retrouvé pour clore le tout.

La deuxième partie fut celle d’un pillage de tombeau. Lara se retrouve sur les bordures du nord-ouest de la Syrie au tout début de son aventure puisqu’elle suit les indices laissés par les recherches de son père afin de trouver la tombe du prophète immortel.

Les présentateurs nous ont promis qu’ils avaient écouté les amateurs du premier jeu et que bien des tombes supplémentaires seront présentes et certaines feront partie de la trame narrative principale.

La première tombe est d’ailleurs très grandiose, malgré que les obstacles soient relativement simples. C’était la première après tout et on nous mentionne que le tout va rapidement se complexifier et certains casse-têtes vont représenter de grands défis.

On nous a aussi expliqué que Lara va tranquillement découvrir des écritures grecques un peu partout sur les murs et, à force de les découvrir, elle sera éventuellement en mesure d’en tracer la signification. C’est une addition à laquelle je ne m’attendais pas du tout, mais qui a beaucoup de sens.

Du côté de la tombe, elle est effectivement très sombre et épeurante. C’est assez immersif. On voit des scarabées se promener le long des murs et tout plein de squelettes qui trainent à gauche et à droite. Bref, l’entrée n’est vraiment pas invitante. Aussi, les trappes sont assez surprenantes et il faut se déplacer avec prudence.

Enfin, les amateurs du premier opus reverront Jonah et notre héroïne tentera de percer encore davantage les mystères qu’elle a découverts précédemment.

En conclusion, j’ai très hâte de jouer à Rise of the Tomb Raider. Le jeu était effectivement très joli, mais je crois qu’il s’apparentait aussi beaucoup à ce que les joueurs PC ont eu droit il y a deux ans. Je crois que l’ajout de plus de tombes et de quêtes secondaires devrait permettre à l’équipe d’offrir un jeu encore plus complet que le premier. J’ai un peu l’impression que le premier a mis la base pour un deuxième opus qui sera encore plus puissant comme avec Assassin’s Creed à l’époque. Cependant, ce ne sont que mes spéculations, il faudra attendre pour le résultat final.

Rise of the Tomb Raider sera disponible exclusivement sur Xbox One à compter du 10 novembre prochain.

Posted In: