[Critique] Life is Strange: épisode 4 – Dark Room

Le quatrième épisode de Life is Strange est maintenant disponible et naturellement, je me suis précipitée pour le télécharger. Dans Dark Room, Maxine Caulfield se rapproche du but qu’elle s’est fixé avec sa meilleure amie Chloé pour retrouver Rachel Ambers, disparue sans laisser de trace. La tension est palpable mais on sent que le mystère sera bientôt élucidé.

Avant de lire cette critique, je vous invite à lire mes impressions des épisodes précédents de Life is Strange si ce n’est déjà fait:

LiS_screenshot8

En plus d’être capable de revenir quelques minutes en arrière, Max a acquis le pouvoir de reculer encore plus loin en se concentrant sur une photo d’elle prise dans le passé. Évidemment, le fait de voyager dans le temps a des conséquences considérables sur le cours des événements. Par exemple, ma Maxine a usé de sympathie envers l’une de ses camarades de classe au premier chapitre et ceci a fait en sorte qu’elle nous croie quand Max est venue la prévenir d’un drame qui est en préparation. Les deux jeunes femmes ont même convenu qu’elles auraient pu être amies si ce n’était de la pression sociale qui pousse Victoria à être ‘bitch’ (s’cusez mais elle n’est vraiment pas fine).

LiS_Screenshot4

En parallèle à l’histoire vécue au campus, la ville d’Arcadia Bay est victime d’un phénomène météorologique qui mystifie les scientifiques les plus érudits. Une chute de neige a eu lieu quelques jours avant notre incursion dans le jeu, deux lunes habitent le ciel, des oiseaux meurent constamment et plusieurs baleines se sont échouées sur la rive. Ajoutant à l’intrigue, Max a une vision prévoyant une énorme tempête emportant la ville. On n’a encore aucune idée de ce cela signifie mais tout cela n’annonce rien de bon.

LiS_screenshot7

Approchant l’issue de l’intrigue principale, c’est comme si je souhaitais que la fin que je veux voir arriver se produise. J’ai donc manipulé mes actions avec soin, plus que dans les chapitres précédents. On dirait que cette fois, j’avais plus souvent ‘le doigt sur la gâchette’ pour revenir en arrière après une action que je trouvais moins satisfaisante. Les éléments de puzzles intégrés à l’enquête menée par Max sont simples mais bien amenés et pas trop encombrants dans leur exécution. La formule du pointer et cliquer fonctionne toujours très bien.

LiS_Screenshot3

Suite à la finale étonnante de Chaos Theory, Dark Room est rempli d’émotion et annonce une finale intéressante à cette épopée qui a capté mon attention depuis le début. Je vous conseille fortement d’explorer lorsque Maxine visite un lieu. Lire les lettres, courriels et autres conversations électroniques échangées nous en apprend beaucoup sur les personnages et ce qu’ils vivent. On comprend mieux ce qui se passe en dehors de ce que Maxine vit personnellement. En fait, Anthony et moi élaborons des théories sur la manière dont cette histoire pourrait se terminer. On n’a aucune idée si on aura raison ou non (possiblement pas!) mais d’en parler en long et en large sans s’en lasser est la preuve du succès de cette œuvre scénaristique dont je m’efforce personnellement de ne rien lire sur internet pour ne pas me gâcher la surprise.

online_lis_ep4_sc

Encore une fois, DONTNOD me confirme que la formule épisodique est parfaite pour cette série. Après chaque épisode – qui m’a pris cette fois environ quatre heures à compléter -, on veut en jaser avec nos amis qui y jouent en même temps que nous. On se précipite aussi à comparer notre session de jeu car on ne prend pas toujours les mêmes décisions et ceci a un impact sur le déroulement du scénario. Le fait de pouvoir échanger comme ça est stimulant et serait gâché si Life is Strange était livré d’un seul bloc, du moins à mon avis. Ceci dit, j’ai trop hâte à sa conclusion afin que tout ce casse-tête se mette finalement en place!

Ma note: 9,5/10

Évalué sur PlayStation 4
Disponible également en téléchargement sur PlayStation 3, Xbox 360, Xbox One et PC.
Développé par DONTNOD Entertainment et publié par Square Enix
Site officiel: http://lifeisstrange.com