[Critique] Toy Soldiers : War Chest

toy-soldiers-war-chest-logo

Après un premier opus franchement réussi pour Signal Studios, voilà qu’une suite est maintenant disponible pour Toy Soldiers. Intitulé cette fois War Chest, ce nouveau titre reprend les bases du succès de son prédécesseur tout en améliorant et en ajoutant du contenu. De plus, pour la première fois dans l’histoire de la franchise, le jeu n’est pas édité par Microsoft, mais bien par Ubisoft. Ce qui permet à plusieurs amateurs de mettre la main sur ce petit jeu de stratégie et d’action. Toy Soldiers : War Chest est disponible depuis le 11 août dernier et je vous propose, donc, ma critique de la version Xbox One.

Tout d’abord, si vous ne connaissez pas la série Toy Soldiers voici un petit récapitulatif. À l’intérieur des jeux de cette franchise, vous êtes un enfant qui joue avec ses jouets. Vous vous retrouvez, donc, sur un plateau de jeu avec un coffre à jouets que vous devez défendre. Le titre reprend le principe des Tower Defense dont le but est de poser des tourelles et des soldats afin de protéger un objet. Pour se démarquer des classiques du genre, le titre propose de contrôler avec une vue à la troisième personne les tourelles et les héros.

Retour en enfance

Le jeu permet à l’amateur un peu plus âgé de littéralement retourner en enfance avec ses graphismes, mais aussi avec son humour toujours aussi présent. Tout au long des cinématiques et même dans le choix des héros, nous comprenons rapidement que ce jeu ne se prend pas au sérieux. Avant d’entrer dans des détails un peu plus précis, il faut noter que Toy Soldiers : War Chest permet d’incarner 4 protagonistes. Chacun a ses propres troupes, ses propres champs de bataille ainsi que ses propres campagnes. Oui, vous avez bien lu! Ce nouvel opus de la franchise permet d’avoir 4 campagnes complètes les plus folles les unes que les autres.

Le premier héros est un personnage connu des amateurs de Toy Soldier. Il s’agit de Kaiser. Ses troupes sont plutôt classiques et le héros nous transporte dans la Première Guerre mondiale avec une artillerie puissante et de type réaliste. La deuxième protagoniste est une femme qui se bat dans un univers un peu plus futuriste, ensuite nous retrouvons un univers empli de Dragon. Le dernier héros de Toy Soldiers : War Chest est un peu spécial et démontre bien le côté humoristique présent dans le jeu. Il s’agit de StarBright qui arrive sur le champ de bataille à dos de licorne tout en utilisant des soldats allemands ayant des armes qui tirent des bulles de savon et un canon à rayon aux couleurs de la lune. Ce mélange peut sembler étrange, mais il est si bien réalisé qu’il permet de rendre le titre un peu plus relaxant et absurde.

Microtransaction

Si vous souhaitez ajouter de nouveaux héros et déverrouiller des campagnes inédites, il est aussi possible d’acheter des boîtes de jouets comprenant de nouveaux protagonistes, champs de batailles ou encore de missions. Pour obtenir ce contenu, vous devez utiliser votre carte de crédit et débourser quelques dollars. Dans ce contenu on peut d’ailleurs obtenir Ezio Auditore de la série Assassin’s Creed d’Ubisoft ainsi que Duke et le commandant Cobra, issues de l’univers des films G.I Joe.

Être un fin stratège

Malgré ses allures de jeu d’enfant, Toy Soldiers : War Chest demande de la stratégie et de la concentration. En effet, il est important d’utiliser les bonnes tourelles pour le bon type d’ennemis. Vous pouvez aussi utiliser l’argent récupéré pour améliorer certains aspects de vos défenses comme la santé et le nombre de dégâts infligés à vos ennemis. Ne vous inquiétez pas si jamais vous remarquez que certaines de vos tourelles ne sont pas placées au bon endroit, vous pouvez les vendre pour replacer le bon type d’attaque.

Comme mentionné dans l’introduction de la critique, le jeu tente de se séparer de la concurrence en permettant de contrôler les tourelles et votre héros directement sur le champ de bataille avec une vue à la troisième personne. Cet élément permet d’être beaucoup plus précis que l’intelligence artificielle du titre.

Bien meilleur à plusieurs

Toy Soldiers : War Chest permet non seulement d’affronter l’ordinateur, mais aussi des amis en local ou en ligne. L’un des deux joueurs devra se défendre des attaques de son ami. Ce dernier pourra acheter des vagues d’ennemis à lui envoyer sur le champ de bataille. Si jamais vous souhaitez jouer en ligne, vous devez bien sûr avoir un abonnement Gold pour la Xbox et PS Plus pour la PlayStation en plus d’un compte Uplay. Je vous conseille fortement de vous attaquer à la campagne ainsi que de jouer en local, car les parties que j’ai essayées ont toutes bogué.

Une suite réussie

C’est en effet le constat que l’on peut faire de Toy Soldiers : War Chest. Alors que le premier opus de la franchise a été critiqué pour sa courte durée et son manque de contenu, cette suite règle la plupart de ses problèmes. Lorsque vous accomplissez l’ensemble des missions, sans compter le mode multijoueur, il y a plus de 20 heures de contenu. Ce nombre peut vite doubler et même tripler en ajoutant les fonctionnalités multijoueurs disponibles.

Le titre de Signal Studios est un jeu de stratégie remplie d’humour et qui n’a aucun mal à se démarquer avec ses modifications faites aux classiques du genre. Toy Soldiers : War Chest est offert sur PC, Xbox One et PS4 au coût de 14,99 $.

Ma note 7.5/10


Par Marc-Antoine Bergeron Côté
Critique effectuée sur Xbox One
Aussi disponible sur PC et PS4

Jeu disponible en français
Visitez le site officiel : https://www.ubisoft.com/en-ca/game/toy-soldiers-war-chest