[Critique] Amnesia: Memories

Amnesia: Memories est une histoire interactive destinée aux adolescentes, s’adressant clairement à la gent féminine. Ne vous demandez donc pas pourquoi c’est à moi qu’a été donné le mandat de vous en parler parmi notre équipe Légendaire!

Amnesia…

Dans ce titre très japonais, on incarne une jeune fille qui s’éveille après un accident. Bien qu’elle soit correcte physiquement, elle a perdu toute mémoire, autant son passé que son présent. Elle ne sait donc ni où elle est, qui elle est, et ne reconnaît absolument personne. C’est là qu’intervient Orion, une entité qui s’installe dans sa tête. Ensemble, ils tenteront de faire resurgir la mémoire de la jeune femme, un souvenir à la fois.

…Memories

La particularité d’Amnesia: Memories tient à la direction que l’on décide de prendre dans les premières minutes de jeu. On choisit l’une des quatre cartes représentant quatre histoires aux dénouements différents. En choisissant la carte de trèfle, de cœur, pique ou carreau, notre destin en sera affecté distinctement.

Le jeu est un véritable roman graphique, donc on lit. Accompagné d’Orion, on visite les lieux familiers entourant notre appartement, on rencontre nos amis et tentons de restituer les bribes de notre mémoire. On aura des choix à faire sur des réponses qui nous sont adressées mais très peu souvent et elles n’influenceront pas vraiment notre progression, du moins pas de manière significative. Chaque scénario est bien défini et a su venir me chercher par les tripes comme je ne m’y attendais pas du tout!

Toutefois, c’est étrange de constater que la vie de notre protagoniste est complètement différente d’une histoire à l’autre même si tous ses proches sont les mêmes. C’est comme de suivre quatre destinées alternatives d’une même personne sans savoir laquelle est la bonne. C’est un peu déstabilisant car je me suis attachée à mon héroïne et son amnésie la rend vulnérable à son entourage. Certains seront tentés d’en profiter…

Les images sont statiques mais jolies, illustrant les personnages avec qui on interagit et un aperçu du lieu où l’on est. La musique ajoute une ambiance à la lecture, me permettant de m’immerger dans l’aventure. Le scénario est léger mais assez divertissant pour que je m’y soit intéressée. J’ai été surprise de découvrir plusieurs trames narratives uniques plutôt qu’une simple adaptation sommaire de la même histoire mais avec des personnages différents. Ça donne le goût d’y rejouer pour connaître toutes les issues possibles à l’histoire de cette jeune femme ayant perdu la mémoire!

Amnesia: Memories est le type de jeu avec lequel je passe du temps pour me détendre, soit avant de me coucher ou pendant un après-midi relaxe. Comme lire un livre de filles, finalement! Son format sur tablette me convient parfaitement car je me vois mal le parcourir assise bien droite devant un ordinateur. Les histoires proposées sont faites pour s’évader, pour remonter les genoux sur le divan, mettre un coussin derrière mon dos, s’habiller en mou et y passer une heure en compagnie de notre possible ami de cœur, avec qui on espère se souvenir de nos bons moments passés ensemble.

Ma note: 7/10

Jeu évalué sur PC, via Steam

Également disponible sur PlayStation Vita

Jeu offert en langue japonaise avec des écritures en anglais uniquement.

Site officiel: http://www.ideafintl.com/amnesia/

Posted In:

4 Comments

  1. Bonjour Coralie!
    Non j’en ai lus quelques-uns déjà et j’adore ce format.
    Dans Amnesia: Memories, l’histoire que j’ai préférée jusqu’à maintenant est celle de coeur avec Shin. Il est tellement craquant! J’ai fait aussi l’histoire de carreau mais j’ai eu les deux mauvaises finales… Et mon dieu que j’ai détesté! haha
    Là, je me lance dans l’histoire de pique, la dernière qu’il me reste à parcourir. J’ai hâte de voir comment agira Ikki avec mon héroïne après l’avoir vu évoluer dans mon histoire de trèfle et de coeur 🙂
    Et toi, laquelle as-tu préférée?

    Merci pour le commentaire!

    1. Ma préférée est celle de Shin (cœur) aussi 🙂 J’adore la voix de Kakihara Tetsuya qui le double. Les histoires avec Ikki (pique) et Ukyō (joker) sont pas mal non plus. Par contre, j’ai détesté l’histoire de Kent (trèfle). Quant à Tōma (carreau), oui, c’est un peu… spécial… 😛

      1. Finalement, c’est Ikki que j’aime le plus! Malgré ses défauts, ben…tu sais 😉 eh bien je trouve quand même que c’est lui qui traite le mieux mon héroïne en bout de ligne. Il la laisse complètement libre de ses action, ce que j’ai apprécié. Mais… OMG j’ai eu aussi les 2 mauvaises fins! Damn…

Les commentaires sont fermés.