[Critique] Shantae Risky’s Revenge – Director’s Cut

Je me considère comme un grand adepte de jeu de plateforme. Que ce soit en 2D ou en 3D, ce sont ceux qui ont le plus marqué mon enfance ainsi que mon adolescence. Donc, lorsque j’ai su que WayForward Technologies sortait une réédition du jeu sorti en 2010 sur la Nintendo DS, j’ai sauté sur l’occasion. Je ne regrette aucunement mon choix, j’ai eu beaucoup de plaisir à y jouer!

En toute honnêteté, Shantae n’est pas une série qui m’a fait forte une impression par le passé. Sans vouloir paraître macho, c’est peut-être parce que le personnage principal est une femme, qui fait du baladi de surcroît. Je suis sans doute loin d’être le seul dans cette situation et laissez-moi apporter le correctif nécessaire : vous êtes dans le tort, sexe masculin! Surtout que vous risquez de passer à côté d’une ressemblance à un de mes plus beaux souvenirs de jeunesse lorsqu’il est question de jeu vidéo, j’ai nommé Duck Tales. Effectivement, le jeu ressemble beaucoup au classique des années 1980 par ses décors variés et coloriés, par les contrôles du personnage ainsi que par sa trame principale.

L’histoire se déroule comme suit : lors de l’exposition des chasseurs de trésor, Risky Boots, ennemie de Shantae, vole une lampe qui semble en toute apparence anodine. Cela n’empêche pas le maire de la ville de Scuttle Town de renvoyer Shantae comme protectrice de la ville et celle-ci se voit donc reniée. C’est avec une conviction ferme qu’elle décide de partir à la recherche de cet objet mystérieux. L’aventure la mènera dans la jungle profonde, des déserts sans fin, des océans toute en profondeur et j’en passe. Heureusement, notre héroïne n’est pas seulement sans crainte et puissante, elle peut également se transformer! Plusieurs transformations nous permettent de nous déplacer dans des endroits qui seraient inaccessibles si ce n’était pas de ses pouvoirs divins. Elle peut également user de magie et attaquer grâce à ses cheveux, ce qui fait d’elle une adversaire redoutable.

Le jeu en tant que tel est loin d’être de toute beauté, mais il reste tout de même appréciable, surtout lorsque l’on sait que celui-ci est un port d’un jeu sorti au départ sur une console portable. Mais on reste pour autre chose : l’humour qui caractérise les personnages ainsi que les dialogues. Autant les personnages secondaires qui aident dans notre quête que les ennemis sont tout simplement hilarants et nous font passer du bon temps lors de notre aventure.

Shantae : Risky’s Revenge — Director’s Cut est un jeu qui saura plaire à la grande majorité des gens, que ceux-ci soient des joueurs d’expérience ou de simple amateur occasionnel. Grâce à un prix raisonnable, une prise en main efficace et un humour décapant, le jeu vaut amplement l’intérêt qu’on peut y porter.

Ma note : 7,5/10

 

Testé sur PlayStation 4
Aussi disponible sur PC
Exclusivement en anglais

Posted In: