[Critique] Calvino Noir

Depuis quelques jours, un nouveau jeu d’action et d’infiltration indépendant est disponible sur le marché. Étant un grand amateur de ce style de jeu et de l’univers indépendant, j’ai été très intrigué par ce titre qui est littéralement passé sous le radar du monde vidéoludique. Intitulé Calvino Noir, ce dernier est développé et édité par le studio Calvino Noir Limited. L’équipe est, donc, à son premier projet et c’est avec grand plaisir, que je vous offre ma critique de la version PC.

Calvino Noir est disponible depuis le 27 août dernier sur PC, PS4 et iOS et propose un univers d’enquête au courant des années 1930.

Un contrat qui tourne mal

Le joueur y incarne Wilt, un mercenaire anglais, qui accepte un contrat d’une inconnue pour obtenir des documents fédérales. Le protagoniste doit, donc, se rendre à un immeuble pour rencontrer la taupe et obtenir l’emplacement exact des documents qu’il doit récupérer. Cependant, vous vous en doutez bien, un événement malencontreux empêchera le héros de l’histoire d’accomplir correctement sa mission. C’est à ce moment que le prologue se termine et que l’histoire commence réellement. Je ne dévoilerai pas plus de détails sur le scénario de l’histoire pour éviter de gâcher les nombreuses surprises de ce dernier.

Jouabilité classique

Calvino Noir propose un univers 2D classique dans lequel vous déplacez votre personnage à l’aide de clique sur votre souris d’ordinateur. À noter que vous pouvez aussi utiliser une manette, car le jeu comprend le support de la manette complète. Pour revenir aux séquences de jeu, vous devez enquêter et trouver des indices à l’aide des différents personnages disponibles, car oui vous ne contrôlez pas seulement Wilt. Deux autres protagonistes sont jouables dans Calvino Noir et chacun des personnages jouables possède ses propres habiletés. Par exemple, Wilt a la capacité d’assommer des gardes tandis qu’un autre personnage peut regarder dans le trou des serrures avant d’entrer dans une pièce, etc.  L’objectif habituel du titre est de vous déplacer d’un point A à un point B. Même si ce but semble répétitif, le fait de contrôler plus d’un héros et la qualité du scénario compense ce petit côté négatif.

Les développeurs ont aussi intégré des améliorations pour vos personnages. Au fil de votre aventure, vous pouvez récolter de l’argent à travers différentes pièces des bâtiments que vous allez explorer. Vous pouvez, donc, augmenter les habiletés mentionnées un plus haut et en découvrir des nouvelles.

Un univers immersif

Voilà l’un des points forts de Calvino Noir, l’immersion du titre est totale. Les décors et l’environnement sont entièrement en noir et blanc pour nous rappeler constamment l’univers des années 30. Ce choix de couleur est magnifique et à plusieurs reprises j’étais complètement épaté par les jeux de lumières et d’ombres du jeu.  Tout cet environnement est bien sûr complété par une très jolie trame sonore. La bande originale musicale est simple, mais relaxante et est en lien direct avec l’univers que les développeurs ont tenté de créer avec leur premier projet.

Il n’y pas que ces éléments qui font en sorte que Calvino Noir nous transporte dans son univers. La voix des acteurs et la narration ajoute de l’ambiance à ce titre. D’ailleurs, malgré que le jeu soit disponible en français, les développeurs ont décidé de laisser les voix originales des doubleurs en anglais. Même si cela peut en déranger certains, je dois avouer que l’immersion est d’autant plus présente.

La durée de vie

Tel une pièce de théâtre ou un livre, Calvino Noir est divisé en chapitre et en acte. C’est un total de 3 actes qui sont proposés comprenant chacun de 2 à 3 chapitres. La durée de vie est, donc, plus que convenable pour un jeu indépendant. En un peu plus de 8-9 heures, vous pourrez terminer l’histoire principale. Cependant, plusieurs objets sont cachés dans les niveaux et le nombre d’heures peut facilement augmenter jusqu’à 12-13 heures de jeu. Malgré les salles et les objets cachés, une fois l’intrigue initiale terminée, il n’y a pas vraiment d’envie ni de raison de rejouer au jeu.

Comme dans les films

Voilà la première phrase qui m’a passé par l’esprit lorsque j’ai terminé Calvino Noir. Ce dernier nous amène dans son univers noir au travers d’une histoire intrigante et surprenante. L’immersion est totale et les développeurs ont tout mis en oeuvre pour offrir un titre de qualité qui se démarque de la compétition. Si on me demandait de comparer le jeu à un autre, je dirai que Calvino Noir est un mélange de Mark of the Ninja et de L.A Noire.

Calvino Noir propose une ambiance hors du commun, des graphismes de très bonne qualité, un scénario bien ficelé et une durée de vie plus que convenable pour un jeu indépendant.

Le titre est disponible sur PC via la plateforme de téléchargement Steam pour une trentaine de dollars. Il est aussi disponible sur PS4 et iOS.

Ma note 8/10


Par Marc-Antoine Bergeron Côté
Critique effectuée sur PC
Aussi disponible sur PS4 et iOS

Jeu disponible en français
Visitez le site officiel : http://mcro.org/calvinonoir/

Posted In: