[Critique] Monster Truck Destruction

Adapter un jeu mobile vers une console ou vers un système Windows n’est pas toujours une tâche facile et certains jeux, qui s’en sortaient relativement bien sur mobile, sont de véritables catastrophes une fois adaptés. C’est malheureusement le cas de Monster Truck Destruction.

Une introduction rapide

Le jeu s’ouvre directement sur le choix d’un véhicule et on reçoit une petite somme d’argent à utiliser pour acheter un Monster Truck en fonction de notre budget. Plus d’une quarantaine de véhicules sont offerts à des prix variant de 150 000 $ à 1 000 000 $. L’objectif du jeu est donc plutôt simple, c’est-à-dire de gagner assez d’argent pour acheter le ou les véhicules de notre choix.

Pour ce faire, il y a épreuves individuelles ou alors la possibilité de faire un championnat. Un mode multijoueur est aussi disponible, mais il est tellement rempli de bogues que c’est peine perdue d’espérer y vivre une expérience le moindrement intéressante.

Que ce soit dans une épreuve individuelle ou dans un championnat, vous n’avez que deux modes de jeux : la course de vitesse et le freestyle. Le premier consiste à terminer un parcours avant notre adversaire, dont l’intelligence artificielle lui donne les capacités de conduite d’une patate. Le deuxième est le freestyle, qui donne libre cours à notre imagination pour sauter par-dessus des obstacles et détruire des véhicules récréatifs. Je n’ai jamais vraiment compris ce qui était le plus payant en termes de points durant le freestyle, un tutoriel aurait été le bienvenu.

Des graphismes de mobile

Le jeu ne flatte pas la rétine, bien que la modélisation des Monster Truck soit plutôt jolie, tout le reste manque de peaufinage. Les textures sont fades, la foule des stades ressemble à celles des jeux de hockey des années 90 et les effets de destructions sont bancals.

Des contrôles ardus

Avancer, reculer, freiner et tourner, c’est tout ce dont vous aurez besoin de faire pour mener à bien vos objectifs. Pourtant, la plupart du temps, vous finirez sur le dos à essayer péniblement de vous redresser. Le jeu permet, depuis peu, d’utiliser une manette, mais il est impossible de la configurer. On doit donc deviner quel bouton sert à quoi.

Même si vous décidez d’utiliser votre manette, plusieurs menus ne sont pas adaptés pour celle-ci et vous devrez donc tout de même utiliser la souris.

Broom broom….

Le jeu aurait pu se rattraper en offrant des bruits de moteurs réalistes, forts et puissants à l’image des Monster Truck, mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Les camions offrent, au mieux, le bruit d’un petit moteur qui grogne et le bruit des écrasements des véhicules sont ridicules. Heureusement, la musique de fond n’est pas si mal et couvre la piètre qualité des effets sonores.

Jouez-y sur mobile

Le jeu n’est franchement pas une réussite. Il est court, répétitif et il manque de variété ainsi que de tout ce qui fait le charme des courses de Monster Truck. J’y ai joué sur iOS afin de vérifier si le jeu s’en sort mieux sur cette plateforme et c’est le cas. Ne vous détrompez pas, les mêmes problèmes de la version Windows se retrouvent sur mobile, mais l’écran qui est plus petite et les limites de puissance et de contrôle possibles sur un cellulaire font en sorte qu’on accepte mieux les problèmes du jeu. Sur ordinateur, c’est une catastrophe à éviter absolument, sauf si vous êtes vraiment un amateur mordu de Monster Truck et que vous avez fait le tour de tout ce qui s’offre déjà ailleurs.

Ma note 4/10


Par Jonathan Harvey
Critique effectuée sur PC, aussi disponible sur iOS et Androïd
Jeu disponible en français et en anglais
Visitez le site officiel : http://www.oddgames.com.au/games/monstertruckdestruction/