[Critique] LBX: Little Battlers eXperience

LBX Cover

Parmi les studios tiers, très peu sont en mesure de présenter une bibliothèque de titres aussi impressionnante que Level-5. Celui qui est responsable, entre autres, de plusieurs franchises populaires comme Professor Layton, Yo-Kai Watch et du très joli Ni No Kuni, présentait pour la première fois en Amérique du Nord, un volet de sa série Little Battlers eXperience. Celle-ci en est déjà à 6 jeux officiels ainsi que trois séries animées au Japon et celui-ci est une refonte du 3e titre paru initialement en 2012. Était-ce une bonne idée de l’importer dans l’Ouest?

Bien qu’il s’agisse officiellement du troisième titre de la franchise, LBX : Little Battlers eXperience est une très bonne introduction qui vous permettra facilement de suivre l’histoire.

Synopsis

L’histoire se déroule en 2050 et une des inventions les plus populaires du moment est les LBX. Considérés comme des jouets trop dangereux pour les jeunes durant bien des années, la création d’une arène de combat sécuritaire rend enfin l’accès aux combats de robots accessible à nouveau. Notre protagoniste, Van Yamano est d’ailleurs un grand amateur de ces petites machines. En effet, lui et son défunt père, un scientifique expert dans la création de LBX, avaient développé une passion commune pour ceux-ci. D’entrée de jeu, notre jeune garçon se fait remettre une mallette secrète par une mystérieuse dame qui se faisait poursuivre par des malfrats. Van retourne dès lors chez lui et il est comblé en découvrant qu’elle renfermait un modèle de LBX unique. Mais qui est cette étrange femme et que veulent ces dangereux malfaiteurs? Bien des mystères attendent d’être résolus dans LBX : Little Battlers eXperience.

Des combats entre créatures, un groupe de trois ennemis constamment à notre poursuite, une organisation secrète qui tente de déséquilibrer le monde, on ne peut pas dire que Level-5 réinvente la roue avec sa prémisse. Peu importe, il y a assez d’éléments divergents pour que la franchise se tienne très bien elle-même. Le scénario est particulièrement intéressant grâce à de nombreux éléments d’histoire, dont un complot contre le président et plusieurs revirements de situation. Je pense qu’à ce niveau, le jeu est supérieur à de nombreux autres titres comparables.

Les combats sont aussi intéressants, bien que peut-être pas suffisamment diversifiés. On est toujours tourné vers l’action. Les combats sont très interactifs et il faut toujours essayer d’esquiver et d’enchaîner quelques attaques rapidement. Le problème, c’est que le rythme est trop coupé. C’est bien qu’il faille attendre que notre personnage reprenne un peu d’énergie après plusieurs coups, mais le fait de devoir aussi très souvent attendre que notre ennemi se relève était de trop selon moi. Un ou l’autre aurait été suffisamment. Je crois que c’est une erreur d’avoir mis les deux. Puis, disons que la prise en main est très facile. Mais elle est simple, car on est plutôt limité en termes de différentes attaques. Alors, la solution que j’aimais bien était de changer de leader du groupe afin d’essayer différentes jouabilités.

En effet, Van combat souvent en équipe avec deux autres amis dont les robots proposent des manières de jouer très différentes. Par exemple, le personnage de Kaz possède un LBX nommé Hunter qui est un expert avec les « sniper ». Il se bat alors généralement à distance alors que notre personnage principal combat plutôt de proche.

Qui plus est, j’ajouterais aussi que le positionnement de certains boutons n’est pas particulièrement optimal. Dans un jeu où le timing est tellement important, c’était frustrant d’avoir à s’écarter les doigts et perdre le contrôle quelques instants pour changer d’armes ou de cibles.

Il y a aussi beaucoup de personnalisations à faire pour améliorer et adapter notre robot. Par exemple, on a le choix entre deux armes de combats en tout temps. On peut aussi choisir nos différentes attaques ultimes et modifier l’équipement de nos machines. Enfin, c’est important de faire progresser de niveaux nos personnages pour améliorer leurs statistiques de base et bien les préparer aux combats. Heureusement, le jeu offre une très grande panoplie de quêtes secondaires et de combats complémentaires puisque plusieurs NPC sont prêts à nous affronter en tout temps.

Je vais maintenant vous faire une confidence, je n’avais pas vraiment envie de couvrir LBX au départ. Je croyais que le jeu s’adressait principalement aux plus jeunes et que j’allais être aussi déçu qu’avec Fossil Fighters : Frontier. Or, j’ai fini par être agréablement surpris par celui-ci et j’aurais dû m’en douter puisque Level-5 ne m’a jamais déçu jusqu’à présent. Évidemment, l’expérience n’est pas parfaite puisque, comme je le mentionnais, les combats devenaient parfois redondants, mais l’histoire assez poussée et le look visuel ont su me satisfaire.

D’ailleurs, on a encore droit à plusieurs scènes dignes de grandes séries animées lors des cinématiques et elles étaient toujours très agréables à regarder. Ensuite, bien que le personnage principal soit plutôt jeune, il y a des thèmes assez sérieux pour que l’aventure puisse aussi plaire aux adultes. J’ai aussi trouvé que le niveau de difficulté était parfois un peu élevé pour les plus jeunes. Il faut savoir faire quelques ajustements selon les ennemis pour s’assurer de les traverser plus aisément et la difficulté ne peut pas être modifiée. Enfin, il y a aussi un mode multijoueur en ligne qui permet de tester la puissance de votre LBX et vos habiletés contre d’autres joueurs.

En terminant, dans l’ensemble, je pense que c’était une bonne idée d’importer LBX en Amérique du Nord, car j’ai eu bien du plaisir avec celui-ci. Ça fait différent de la franchise Pokémon, malgré plusieurs similitudes. Sur plusieurs points, dont la qualité visuelle, je crois que la populaire franchise pourrait même s’en inspirer. Enfin, vous en aurez amplement pour votre argent au niveau de la longévité et du scénario. Je crois que ça vaut la peine d’au moins découvrir cette franchise une première fois et j’espère que ce ne sera pas le dernier jeu à être importé.

Ma note 8/10

Exclusif à la Nintendo 3DS
Offert en français parlé et écrit
Site officiel : http://lbx.nintendo.com/