[Critique] NHL 16

Malgré de nombreuses critiques mitigées l’an dernier, j’avais bien apprécié les améliorations qui avaient été apportées avec l’édition 2015 de NHL. Évidemment, le manque de peaufinage était inacceptable, mais les mises à jour ont su en redonner un peu à la communauté. Un an plus tard, EA Sports tente d’effacer cette dernière sortie plutôt houleuse avec une nouvelle édition plus complète et mieux peaufinée.

Le grand avantage avec NHL cette année, comme tous les modes sont revenus, personne ne peut se plaindre d’avoir été oublié. Au fil des années, avec les multiples facettes du jeu, plusieurs d’entre nous ont développé des goûts bien différents. Par exemple, l’an dernier je n’avais aucun problème avec l’absence du mode « EASHL » et mon expérience était donc bien moins décevante que ceux qui aimaient tant celui-ci. Or, cette fois, en plus de ramener les éléments manquants, chacun d’entre eux s’est vu obtenir quelques améliorations.

Attention à vos joueurs

En premier lieu, parlons de « Be a GM » puisque celui-ci a toujours été mon premier choix. D’une part, j’aime bien l’ajout de l’effet du moral d’un joueur qui peut influencer son jeu et être affecté par divers facteurs. Ainsi, il faudra parfois faire attention à votre prochain échange puisque la perte de coéquipiers peut en affecter plus d’un. De plus, il sera aussi très important de faire quelques réunions d’équipe et de sortir la bonne phrase parmi une sélection afin de rallier les troupes. Malheureusement, il y a toujours quelques joueurs qui restent insatisfaits et il semble que le résultat soit plutôt aléatoire. En plus des rencontres d’équipes, on obtient aussi régulièrement la possibilité de parler individuellement à des joueurs. Là aussi, la résultante semble déterminée au hasard. En même temps, ça ajoute un certain réalisme à l’expérience d’être un directeur général. Les crises dans votre club sont quelque chose qui arrive pour vrai et c’est votre boulot de gérer le tout. C’est fini le temps où on pouvait jouer à notre guise avec notre alignement sans subir aucune conséquence.

Une carrière plus réaliste que jamais

Ensuite, on a aussi grandement peaufiné mon deuxième mode préféré : « Be a Pro ». D’une part, on peut à nouveau débuter dans le junior à l’âge de 16 ou 17 ans et ainsi forger notre carrière depuis le tout début. J’étais bien content de faire quelques années avec les Remparts de Québec avant d’être éligible au repêchage. Je sentais l’immersion encore meilleure. Puis, les développeurs ont réussi à mieux optimiser la rapidité de la simulation entre deux présences sur la glace de votre joueur. En plus, les conseils de chacun de vos entraîneurs sont plus poussés que jamais. Cela fait en sorte qu’on peut mieux s’orienter dans notre développement de notre quête pour devenir le joueur le plus complet possible. D’ailleurs, chacun des gestes que vous posez sur la glace, bons ou mauvais, seront comptabilisés et auront un effet sur la progression de vos statistiques. Bref, l’expérience est plus vraie que jamais.

Un grand retour pour EASHL

Je suis moins amateur du mode EASHL, mais je trouvais important de mentionner son retour et les changements apportés puisque je sais que c’est très populaire. D’une part, ceux qui aiment jouer en solo vont apprécier le fait qu’il existe aussi une ligue solo contre l’intelligence artificielle. Celui-ci est aussi beaucoup mieux balancé qu’auparavant ce qui fait en sorte que vos habilités personnelles auront un effet accru sur le résultat du match.

Puis, on peut enfin jouer en coop en ligne avec un ami à côté de nous dans le même salon. Disons que moi et le chum de ma sœur allons beaucoup nous en servir. D’ailleurs, question multijoueur, on peut même créer des affrontements à 6 contre 6 dans lesquels on peut quitter la partie et revenir à tout moment.

Un entraîneur personnel

En plus du retour de plusieurs modes, les développeurs en ont profité pour faire un peu de peaufinage dans pratiquement tous les modes. Or, le premier élément que les amateurs de la franchise vont remarquer, c’est qu’il y a pas mal d’indications qui ont été instaurées dans l’interface sur la patinoire. Dans le but de donner un coup de main aux nouveaux venus (j’assume), EA vous offre une assistance supplémentaire. Ils le font en vous donnant des conseils sur la prochaine action et ils vous expliquent aussi rapidement vos erreurs. Par exemple, lors d’une mise en jeu raté, on m’indiquait que l’adversaire avait levé mon bâton pour prendre le contrôle. Après quelques tentatives infructueuses, j’ai pu déceler mes mauvaises habitudes. Pour quelqu’un comme moi qui joue à NHL depuis de nombreuses années, sans jamais avoir bien adapté mon style aux nouveautés annuelles, c’était plutôt pratique. Certes, c’est un outil qui peut en déranger plusieurs à la longue, mais j’étais heureux de l’avoir sur le coup. De toute manière, on peut l’enlever à tout moment et je crois que ça va rendre le jeu plus accessible.

Plusieurs petits détails pour les amateurs

Dans l’ensemble, j’ai l’impression que j’ai un meilleur contrôle que jamais sur mes joueurs. Que ce soit dans la précision du coup de patin ou dans la prise en main qui répond mieux et plus rapidement que jamais, j’ai trouvé mon expérience plus agréable que les années précédentes. De plus, on a pensé à faire quelques ajouts qui sont de beaux clins d’œil pour les amateurs de hockey. Je pense aux mascottes de chaque équipe qui sont enfin présentes. Il y a aussi la foule qui semble plus dans le match que jamais. Les commentateurs aussi semblent avoir enregistré plus de lignes de textes. C’était aussi plutôt drôle de voir nos joueurs développer des barbes de série de plus en plus volumineuses avec la progression. Même les menus ont été retravaillés et c’est beaucoup plus facile de naviguer dans ceux-ci. Enfin, j’ai trouvé ça génial de voir Carey Price et PK Subban se faire le légendaire « triple-low five » qu’ils se faisaient jadis après chaque victoire. Bref, l’amateur en moi était comblé.

Le verdict

Ça fait 16 ans que je joue à cette franchise année après année. À travers celles-ci, il y avait toujours des opus qui en valaient plus le prix que d’autres. Cette fois, je crois que si vous êtes parmi le grand nombre d’amateurs qui ont sauté leur tour l’an dernier, vous ne regretterez pas d’embarquer à nouveau cette année. À mon avis, c’est une des expériences de hockey les plus complètes et les plus agréables à jouer à son lancement. On se retrouve en ligne?

Ma note : 9/10

Testé sur PlayStation 4
Aussi disponible sur Xbox One
Offert en français
Site officiel: https://www.easports.com/nhl

Les commentaires sont fermés.