[Premières Impressions] Speedrunners

cover speedrunners

Quand la ville a besoin de héros qui peuvent se déplacer à des vitesses inimaginables, on ne fait pas appel à Quicksilver ou à Flash, mais bel et bien aux Speedrunners!

Maintenant en Béta sur Steam, le titre d’action de TinyBuild, ceux qui ont produit No Time To Explain, s’empare d’un marché peu exploité : les jeux de plateformes compétitifs en ligne. En effet, Speedrunners a tout pour être un succès!

Speedrunners est un jeu qui demande de la coordination, de la précision et des réflexes. Donc, je conseille fortement de jouer avec une manette plutôt qu’avec un clavier. Les héros doivent courser les uns contre les autres dans des niveaux aussi dangereux qu’impossibles. Jusqu’à quatre joueurs, en ligne ou hors ligne, peuvent compétitionner en même temps. Il y existe aussi un mode solo durant lequel les développeurs proposent des dizaines de défis ayant une thématique de héros contre vilain.

Pour gagner la course, les Speedrunners peuvent courir et même utiliser de l’énergie pour accélérer encore plus, sauter et user de grappins pour se balancer sur certaines surfaces et, finalement, glisser au sol pour passer sous certains murs ou pour tacler les autres. En plus de tous ces mouvements, il y a plusieurs objets et armes qui sont éparpillés tout au long des pistes qui permettent de changer drastiquement la course pour le meilleur ou pour le pire.

Lorsque le premier Speedrunner touche une des limites de l’écran, il est éliminé du round. Aussitôt qu’une élimination s’est passée, les limites de l’écran réduisent vers le centre pour rendre la piste plus difficile à analyser et plus dangereuse! Quand il ne reste qu’un compétiteur, la manche se termine et le vainqueur gagne un point. Une fois qu’il en a trois, la partie est terminée et l’expérience est divisée entre les joueurs.

Plusieurs personnages sont disponibles, mais ils ne sont qu’esthétiques. Les héros n’ont pas plus ou moins de statistiques les uns que les autres. Il est possible d’en déverrouiller grâce au niveau du joueur en gagnant des courses. Ce niveau déverrouille plusieurs bonus comme des habits ou des niveaux.

Le jeu n’est pas terriblement poussé sur l’aspect visuel ou audio. Les graphiques ne sont pas surprenants et les effets sonores ne font que représenter ce qu’ils doivent, sans plus. Cependant, la qualité n’est pas inférieure, elle n’est simplement pas aussi élevée qu’elle l’est dans d’autres jeux. De toute façon, ce titre-ci ne nécessite pas vraiment ce type de visuel ou d’effet.

En terminant, Speedrunners me fait penser à une version piétonne de Mario Kart! C’est un jeu compétitif, rapide, avec beaucoup d’objets qui changent le rythme de la course et avec un humour qui permet de prendre le tout à la légère. Pour 16,99 $ sur Steam, Speedrunners qui n’est encore qu’en bêta vaut le coup!

Testé sur PC
Site officiel: http://tinybuild.com/speedrunners