[Critique] Onechanbara Z2: Chaos

C’est bien connu, certains jeux vidéos en provenance du Japon sont tout simplement bizarres. Si pour certains, cette excentricité est la source de leur succès, pour d’autres, c’est tout le contraire. C’est dans cette deuxième catégorie que se situe Onechanbara Z2: Chaos.

L’histoire?

Dans Onechanbara Z2 Chaos, on incarne 2 duos de sœurs : Kagura et Saaya du clan des Vampires ainsi que Aya et Saki du clan des Baneful. Ces deux groupes qui sont en guerre depuis des lustres fait ici équipe au sein d’une organisation qui a pour mission de protéger le monde contre le surnaturel. Ici, nos « héroïnes » devront sauver le monde d’une invasion de mort-vivants. Le plus gros de l’histoire du jeu nous est raconté dans les 2 premières minutes de celui-ci et ressemble plus à un résumé des précédents épisodes de la série qu’à un véritable scénario. L’autre moment où l’on aura un semblant d’explication sera seulement le dernier niveau. C’est à ce moment que l’on découvrira le méchant du jeu ( pour ses motivations, on repassera par contre).

Jouabilité 50/50

Onechanbera Z2: Chaos est une jeu d’action à la troisième personne dans le style de Bayonetta et Devil May Cry. On se promène dans des environnements en 3d et on tue tout se qui bouge afin de progresser plus loin. Comme dans tous les jeux du genre, chaque personnage possède 2 types d’attaques (lourde et légère). Durant les combats, nos armes se couvriront de sang. Plus elles seront couvertes, plus leur puissance diminuera. Il faudra donc penser à les nettoyer souvent.  Pour vaincre nos ennemis, on dispose également de la compétence « chasse ».  Lorsque l’on saute en direction d’un ennemi qui se trouve dans notre champ de vision, on se précipite sur celui-ci en théorie. Je dis en théorie parce que la moitié du temps, je me suis retrouvé à passer à côté ou directement par-dessus. Finalement, pour les mouvements de base, nous avons également une esquive, qui, lorsqu’elle est exécutée au bon moment, ralentie le temps, ce qui nous donne un court avantage pour attaquer. Par contre, il n’y aucun moyen de bloquer, ce qui est franchement aberrant dans ce genre de jeu.

Au niveau des attaques spéciales, chacun des 2 duos a une transformation qui rend les protagonistes plus rapides et puissantes. Malheureusement, excepté les deux moments scriptés, je n’ai jamais réussi à les réaliser (je n’ai aucune idée de ce qu’il faut faire). Il est également possible de charger une jauge avec nos attaques et d’utiliser celle-ci pour déclencher une attaque spéciale très utile pour éliminer un grand nombre d’ennemis en même temps. Plus la jauge est chargée, plus notre attaque dure longtemps. Kagura et Saaya, en tant que vampire, peuvent se guérir en buvant le sang des ennemis. Finalement, on peut changer de combattantes n’importe quand. C’est une bonne façon de guérir une partie des dommages subit puisque la santé des demoiselles se régénère tranquillement lorsqu’elles ne se battent pas.

Si le système de combat fait bien le travail, on ne peut pas en dire autant du reste du jeu. Tout d’abord, Onechanbara Z2: Chaos est horriblement répétitif. Chaque niveau se déroule de la même façon. On entre dans une section, des barrières bloquent notre chemin, on élimine les ennemis et on avance au prochain secteur et ça recommence. Il n’y a absolument aucune variété dans la jouabilité. Un autre problème se trouve avec la caméra. Il est possible de figer la caméra sur un ennemi en particulier mais cela laisse énormément à désirer. Il arrive souvent que la caméra se fige sur un ennemi qui se trouve derrière nous au lieu de celui qui se trouve directement en face. C’est assez frustrant durant les combats de boss. Parlant de combats de boss, lorsque l’on a asséné assez de dommages, des QTE avec la pavé tactile de la Dualshock 4 se déclenchent. Pour faire simple, l’implémentation de ces derniers est ratée. La moitié du temps, les mouvements réussissent sans que l’on fasse quoi que se soit alors que pour l’autre moitié du temps, ils ne sont pas reconnus.

C’est laid

Bien que je ne jure pas uniquement que par le graphisme d’un jeu, je m’attends tout de même à un minimum à respecter en ce qui concerne la console sur laquelle il se joue. Je vais être franc, Onechanbara est laid, affreusement laid. Bien qu’il s’agisse d’un titre PS4, son graphisme n’est tout simplement pas à ce niveau. En fait, bon nombre de jeux PS3 sont infiniment plus beaux que celui-ci. Cela faisait longtemps que que n’avais pas vu des environnement aussi moches (probablement The Third Birthday sur PSP). Non seulement les différents niveaux sont laids et d’une simplicité à faire pleurer, ils sont surtout vides.  Et ce n’est pas mieux on niveaux des ennemis. Tout les niveaux comportent la même dizaine de modèles de base avec parfois un type propre au tableau. Pour ce qui est du design des deux personnages principales (Kagura et Aya), on ne peut pas dire que la subtilité est de mise. Il faut bien se comprendre, je n’ai rien contre les personnages féminins sexy dans les jeux vidéos, quand c’est bien fait. Ici par contre, il n’y a aucune subtilité et c’est forcé pour aucune raison valable.

Tout comme les graphismes, l’aspect sonores est à oublier. Tout les dialogues sont franchement ridicules et les « blagues » sont tellement peu subtiles et forcées qu’elles tombent carrément à plat. Quant à la musique, elle est tout simplement oubliable. Pour vous donner une idée, au moment où j’écris ces lignes, cela fait moins de 2 heures que j’ai joué au jeu pour faire des captures d’écran et je ne me souviens même pas d’une seule musique.

Courte souffrance

Le mode histoire dure un grand total de cinq heures et je ne pense pas que j’aurais pu jouer plus longtemps. Une fois l’histoire terminée, il est possible de refaire chacun des niveaux individuellement. Il y aussi un mode Mission. Chacune de ses missions consiste à devoir vaincre un nombre déterminé d’ennemis d’une manière spécifiée. Chaque mission réussie nous débloque des nouveaux accessoires et morceaux de vêtements pour nos quatre demoiselles (évidemment). Finalement, il y aussi un mode de pratique.

Conclusion

Honnêtement, je ne sais vraiment pas pourquoi Onechanbara Z2: Chaos est sorti sur PS4. Le jeu est tout simplement en dehors des standards de la console visuellement et il est d’une platitude incroyable. On dirait que tous les efforts ont été mis sur le système de combat et que le reste a été fait à la va vite. Heureusement qu’il ne se vend pas au plein prix.

Ma note : 3,5/10

Par Jérôme Lévesque
Testé sur PS4
Disponible en anglais et japonais
Visitez le site officiel : Onechanbara Z2: Chaos

Posted In: