[Critique] Grand Ages: Medieval

Les jeux de stratégies traditionnels comme nous les connaissons se font plutôt rare de nos jours. Maintenant ce genre de jeux est plutôt mélangé avec la gestion aussi. Et c’est d’ailleurs le cas avec le dernier titre de Kalypso, Grand Ages : Medieval.

 

Quand j’ai entamé ce jeu, je ne m’attendais à rien de moins qu’un Tropico avec un thème médiéval. Je me suis trompé. Grand Ages : Medieval est vraiment différent de la série Tropico. On y prend moi de décision diplomatique, on laisse beaucoup place à la gestion économique de nos cités et un peu à l’aspect militaire.

Grand Ages : Medieval propose plusieurs modes de jeu. Comme dans tout jeu de stratégie/gestion, on y retrouve la campagne et un mode libre en solo, et bien évidemment un mode multijoueur. Pour ce qui est de la campagne, je vous le recommande uniquement pour apprendre à jouer et c’est l’endroit idéal pour faire nos erreurs. Les objectifs sont assez simples et faciles et on se sent toujours pris par la main. Ensuite, toujours en solo, vient le mode partie ouverte, où vous être libre de faire ce que vous voulez. Vous bâtissez votre première cité, et ensuite vous étalez votre empire à travers le monde. Pour le mode multijoueur, je ne peux pas vous en faire part, parce que les fois où j’ai voulu l’essayer il n’y avait personne. Prenez note par contre que j’ai joué avant la sortie du jeu.

Lorsque vous débutez, vous devez commencer par aller explorer avec vos éclaireurs. Quand vous découvrez une cité, vous pouvez signer un traité de libre-passage et ensuite signer un accord commercial, ce qui est vraiment essentiel à la survie de vos cités. Au début, c’est assez amusant, mais quand on comprend qu’on peut signer ces accords avec toujours le même montant, ça devient un peu redondant. Par contre, la gestion de l’économie de nos cités peut parfois venir nous donner du fil à retordre.

Pour ce qui est de l’aspect militaire de Grand Ages : Medieval, ne vous attendez pas à un jeu stratégique comme Age of Empire. Vous ne contrôlez pas chaque homme un par un, mais plutôt des groupes de soldats. Ce qui est bien, c’est que vous avez la possibilité d’améliorer vos unités militaires en améliorant certains bâtiments de vos cités. Et comme je l’ai mentionné plus tôt, c’est beaucoup plus un jeu de gestion économique que militaire. Mais vous trouverez quand même des batailles intéressantes.

Pour ce qui est de l’interface, le test a été fait sur PS4, et a ma surprise, pour un jeu de stratégie, c’est très bien adapté pour console. Les contrôles sont assez simples et on s’y habitue rapidement. C’est selon moi un gros point positif, parce que ce n’est pas toujours facile d’adapter aux consoles un style de jeu normalement jouer à la souris.

Dans l’ensemble, le jeu me fait grandement penser à la série Civilization, mais dans l’univers médiéval. Vous avez vos relations et alliances à gérer tous en essayant dominer le monde, parce que ça doit être le principal objectif du jeu. Les combats me font grandement penser encore une fois à Civilization.

Pour résumer, le jeu est quand même assez amusant. Par contre on se lasse de toujours faire la même chose. Créer des alliances, faire du commerce, faire de l’argent, créer de nouvelles cités, et on recommence. Tout ça n’en fait par contre pas un mauvais jeu. La gestion économique est bien et s’habitue facilement au système de jeu. Je recommande Grand Ages : Medieval, à ceux qui ont aimé la série Civilization. je crois que c’est le meilleur comparatif que je peux faire.

Grand Ages : Medieval est actuellement disponible sur Steam pour 43,99$ et sur PS4 au coût de 59,99$.

Ma note: 7,5/10 


Par: André-Philippe Sauriol

Test effectué sur PS4

Aussi disponible sur PC

Entièrement disponible en français

Site officiel: http://www.grandages.com/us/

1 Comment

  1. Merci pour cette critique. Il n’est pas évident de trouver des textes sur ce type de jeu. Le jeu semble intéressant mais je vais attendre un solde sur Steam.

Les commentaires sont fermés.