[Critique] A Fistful of Gun

Alors que des thématiques comme les zombies ou la dystopie post-apocalyptique sont surutilisées, d’autres univers, comme ceux des pirates ou du steampunk, sont souvent délaissés et sous-utilisés. Il y a un genre pourtant très présent cinématographiquement laissé de côté dans le monde du jeu : le western.

Fistful7

On peut voir qu’il y a un intérêt général sur différents sites pour ce type de thématique, mais, outre quelques gros titres comme Red Dead Redemption, Call of Juarez ou GUN, les jeux de cowboys sont très discrets. Dans l’Univers du jeu indépendant, il y a Westerado : Double Barreled et A Fistful of Gun avec lequel j’ai eu la chance de jouer dernièrement, à mon grand bonheur!

Fistful1

Ne demandant pratiquement rien d’un PC, A Fistful of Gun est un jeu qui ne se prend pas trop au sérieux et donne beaucoup d’options aux joueurs! Effectivement, il est possible de jouer en mode arcade, pour tenter d’atteindre la plus haute strate du pointage parmi tous les joueurs, en mode histoire, pour passer différents actes composés de douze niveaux aléatoires et d’un boss, ou en ligne contre d’autres personnes à travers le monde qui, malheureusement, ne sont pas très nombreux.

Fistful2

Peu importe le mode sélectionné, le joueur se retrouvera devant un choix pour son héros. Chaque personnage possède un système qui diffère des autres! Certains nécessitent même l’utilisation d’un clavier et d’une souris alors que d’autres sont optimisés pour une manette. Des protagonistes comme Bill demandent à celui qui le choisit d’user de la bonne touche pour tirer dans la direction où il regarde dans l’optique d’augmenter les dégâts et la distance alors que d’autres, comme Two-Feather, utilisent simplement un arc et tirent très droit.

Fistful3

L’ambiance, les dialogues, la musique et même les graphiques rappellent les vieux westerns. Les dialogues, qu’ils proviennent des héros ou des vilains, sont très drôles. L’histoire, quant à elle, est très simpliste. Il y a un grand investisseur qui fait un pacte avec le démon. Il désire conquérir tout l’Ouest grâce à sa voie ferrée; les héros refusent d’accepter ça et tentent de lui mettre des bâtons dans les roues. Évidemment, cette histoire n’est pas réellement utilisée en mode versus.

Fistful4

J’ai trouvé personnellement que le jeu ne sortait pas de l’ordinaire, visuellement, et même qu’il y avait certains bogues comme de laisser une couleur rouge ultra-saturé trop longtemps à l’écran à certains moments. Inversement, c’est le genre de jeu qui ne demande pas un graphisme hyperréaliste! Son style lui convient parfaitement et permet à la plupart des ordinateurs de rouler le jeu sans difficulté. Pour ce qui est des sons et des effets, tout est là pour une raison et il est facile de savoir qui attaque ou si notre personnage est en danger grâce à tout ça.

Fistful5

En fin de compte, A Fistful of Gun est super plaisant! C’est un jeu qui permet de jouer avec des amis à la maison, des gens ailleurs dans le monde ou bien seul. Même si la ligne narrative est très simple, au niveau mécanique le jeu est plein de rebondissements, car les personnages sont tous différents, ils peuvent obtenir des habiletés et des nouvelles armes et parce qu’on ne sait jamais quel sera le prochain niveau! J’ai eu autant de plaisir avec ce titre-ci qu’avec des jeux comme TowerFall : Ascension ou bien avec Steredenn, mais pour des raisons différentes. Si vous êtes du genre à aimer tester plusieurs systèmes, à aimer ne pas savoir ce qui vous attend et à apprécier les jeux qui ne demandent pas des heures d’investissement avant d’être amusants, je vous conseille chaudement celui-ci qui est disponible pour 13,99$ CAN sur Steam.

Fistful6

Ma note : 8,5/10


 

Par Jonathan Lessard

Testé sur PC
Disponible en anglais seulement
Site Officiel :
http://www.devolverdigital.com/games/view/a-fistful-of-gun