[Critique] Pulse

Pulse nous plonge dans l’univers d’Eva, une jeune demoiselle aveugle qui doit user de ses autres sens pour voir le monde qui l’entoure. En fait, à travers ce voyage, elle se servira de son ouïe pour imaginer l’environnement et poursuivre sa quête spirituelle.

Le jeu est le résultat d’un projet d’équipe de cinq jeunes qui ont étudié ensemble à l’école de film de Vancouver dans le programme de design de jeu. Une fois le projet et leurs études terminés, ils ont décidé de faire équipe à nouveau afin de peaufiner Pulse et ils ont passé par la plateforme Kickstarter pour recevoir de l’aide financière. Un peu plus de deux ans après la fin de la campagne, Team Pixel Pi lance officiellement le jeu final au grand public sur Steam.

Les développeurs ont travaillé sur Pulse avec trois idées en têtes : la peur de l’inconnu, la quête de découvertes et piquer notre curiosité. C’est en mélangeant ces trois éléments qu’ils ont tenté de former leur jeu. Peuvent-ils dire : mission accomplie?

Pulse est un jeu à la première personne dans lequel le but principal de notre personnage est de progresser dans l’environnement. Cependant, comme notre personnage est aveugle, on ne voit que des formes imaginées pour Eva et des couleurs assez floues. Elle devra parfois sauter et éviter les pièges qui se trouvent sous les yeux et qui sont parfois assez difficiles à voir. Sur son chemin, un étrange corbeau viendra discuter de son périple et remettre en question sa quête.

Premièrement, l’expérience qui est offerte est en effet assez unique. La seule manière que notre protagoniste peut apercevoir les formes et le décor autour d’elle c’est avec le son qui peut émaner de plusieurs éléments. En premier lieu, on a les propres pas de notre personnage qui nous permettent de nous diriger et de voir autour de nous dans un rayon assez restreint. Puis, il y a les Mokos, des petites créatures vraiment mignonnes dont le seul but est de nous aider. Ainsi, elle les lance et les fait rebondir un peu partout afin de nous permettre de mieux distinguer les éléments de notre environnement. Enfin, il y a aussi le bruit d’autres créatures plus malfaisantes qui rôdent autour. Cette mécanique est vraiment ingénieuse et ça ajoute à notre sentiment d’insécurité. On est constamment plongé dans le noir et il faut souvent se fier à ses instincts pour progresser.

À travers l’aventure, notre personnage va passer à travers plusieurs environnements divers qui laissent place à de jolies couleurs. Malgré des graphiques peu définis, le jeu a su capter mon attention avec les effets de lumière et en piquant ma curiosité. En fait, j’ai constaté que l’équipe avait bien réussi à recréer l’effet de la perte de vision lorsque je me suis perdu. À un certain moment, après avoir sauté par-dessus quelques obstacles, je ne savais plus du tout de quelle direction j’étais venu. Soudainement, je me sentais vraiment mal à l’aise et j’avais envie de tout abandonner. Ensuite, une autre partie qui m’a beaucoup impressionnée, c’est lorsque Eva s’est retrouvée sur un lac gelé. Je devais faire attention à chacun de mes pas pour ne pas tomber sur un endroit où la glace était plus fragile. Ainsi, je devais me fier aux bruits des craquements et à mon petit Moko pour passer à travers cette partie. En plus d’excellents effets sonores, Joel Corelitz de Waveplant Studios offre une belle trame sonore qui ajoute à l’atmosphère du jeu.

Pulse n’est pas particulièrement long. Ça m’a pris environ 3 ou 4 heures pour passer complètement à travers et j’ai apprécié le tout. J’ai bien hâte de lire les commentaires des autres utilisateurs une fois que le jeu sera sorti pour lire ce qu’ils en ont pensé et voir leur compréhension de l’épopée d’Eva. Ce n’est pas une expérience pour tout le monde, mais ceux qui aiment explorer et être immergés dans la découverte d’un univers inconnu aimeront bien. Le gros défaut pour moi est le fait que les développeurs n’ont pas mis suffisamment l’aspect horreur-survie de l’avant, bien que celui-ci devait être un des éléments principaux du jeu. Néanmoins, pour répondre à la question d’introduction, je crois qu’ils ont réussi leur pari et qu’il s’agit d’un bon petit jeu indépendant très original.

Ma note 7/10

Seulement sur PC
Offert en français
Site officiel: http://pixelpigames.com/