[Critique] Master Spy

Depuis quelque temps, les années 80 sont redevenues intéressantes pour les mouvements artistiques comme le cinéma, la musique et les jeux vidéo. C’est comme si dernièrement les gens s’étaient rendu compte de la signature particulière à cette génération et avaient décidé qu’il fallait l’honorer. Donc, démarrez votre liste de lecture de New Retro Wave, écoutez Kung Fury, enfilez votre pardessus en jeans et votre bandana, car, ici, on parle d’un jeu qui s’insère parfaitement dans ce nouveau mouvement.

Dans cette nouvelle production de TurboGun, vous incarnez un espion très talentueux qui accepte un contrat dangereux. Dans un monde rempli de corruption, le Master Spy doit en découvrir plus sur une organisation et un nouveau type d’espion nommé le Buzzard qui, selon les rumeurs, serait un génie du monde virtuel et des ordinateurs dans le but d’éviter la Troisième Guerre mondiale et, par le fait même, de se faire un beau paquet d’argent.

Côté mécaniques, Master Spy est centré sur des mouvements très simples (déplacements horizontaux et sauts) ainsi que sur la capacité du protagoniste de devenir invisible. L’invisibilité, toutefois, ne le rend pas intangible; les ennemis peuvent le toucher et, ainsi, l’arrêter. De plus, des machines peuvent tout de même le détecter et les chiens peuvent le sentir. De surcroît, cette capacité ralentit le héros. Autrement dit, dans ce jeu de plateformes et de puzzles, Master Spy doit gérer son invisibilité et ses mouvements pour passer inaperçu au travers d’une multitude de niveaux plus difficiles les uns que les autres. Et, honnêtement, la difficulté est réellement au rendez-vous.

Visuellement, le jeu ne sort pas particulièrement de ce qui se fait présentement. Sans être banal, il ressemble à beaucoup de jeux de la vague rétro-nouveau avec une sorte de version très peaufinée du pixel-art. Les décors sont plus travaillés que les objets qui compensent la plupart des écrans. De plus, les cinématiques, quant à elles, sont d’une qualité impressionnante! D’un autre côté, la musique a quelque chose de très sympa. Cela fait en sorte que l’ambiance des années 80 est omniprésente. Pour tout ce qui a attrait à l’interface et aux effets spéciaux, sonores ou graphiques, le jeu est très sobre, simples et sans grandes surprises.

Il n’y a pas grand-chose à rajouter sur ce titre si ce n’est qu’il est réellement difficile même au niveau le plus aisé. Malgré le fait que toutes les mécaniques et que tous les systèmes fonctionnent bien et sans bogues majeurs, Master Spy demande une maîtrise impressionnante des contrôles déjà dans les tout premiers niveaux. Ainsi, le jeu ne conviendra pas à tous les joueurs et je ne pense pas qu’il soit vraiment conçu pour plaire à tous.

En conclusion, Master Spy est un titre provenant de la nouvelle vague rétro ayant une forte influence des années 80. Ce jeu de plateformes, de réflexes et de puzzles demande aux joueurs une concentration élevée et des talents avec les manettes puisqu’il est particulièrement ardu.

Ma note 6/10


Exclusivement sur PC
Offert en anglais seulement
Site officiel : http://masterspygame.com/