[Critique] Yo-Kai Watch

KeyArt_withlogo_horizontal

Ça faisait très longtemps que j’attendais l’arrivée de Yo-Kai Watch en Amérique du Nord. Moi qui m’amuse régulièrement à regarder les chartes de ventes de jeux vidéo depuis plusieurs années, j’ai rapidement constaté la popularité de cette série au Japon. En 2014, le deuxième opus de la série a même vendu plus d’exemplaires que Pokémon Omega Ruby et Alpha Sapphire. Bref, j’étais bien excité de découvrir cette nouvelle franchise qui démontre un énorme potentiel depuis sa création en 2013. En plus, avec Level-5 à la barre de son développement, on pouvait encore s’attendre à un produit de haute qualité, mais est-il à la hauteur des attentes nord-américaines?

À la conquête des Yo-Kai!

Que vous choisissiez Nate ou Katie, la vie de votre protagoniste changea complètement le jour où il/elle rencontra Whisper, leur premier Yo-Kai. Alors que votre héros part à la chasse aux insectes afin d’impressionner ses amis, c’est finalement une tout autre créature qui viendra capturer son attention. En effet, c’est dans les bois que notre protagoniste trouve une curieuse capsule de laquelle s’échappe son nouveau compagnon. Whisper lui donne alors une étrange montre qui lui donne le pouvoir d’observer les esprits Yo-Kai qui hantent sa ville. Notre héros devra donc rétablir le déséquilibre que causent certaines de ces créatures dans son village tout en se liant aussi d’amitié avec plusieurs d’entre eux.

La sauce Pokémon 2.0

Comme avec Fossil Fighters, c’est difficile d’éviter les rapprochements entre Yo-Kai Watch et Pokémon. Eh oui, on a encore droit à un jeune héros qui part à l’aventure afin de vaincre et de capturer le plus de créatures possible tout en maintenant l’équilibre de ce monde. Ainsi, à travers son aventure, celui que j’ai nommé Nate devra capturer des monstres et s’en servir pour se battre. Vous aurez aussi un alignement de six Yo-Kai, mais cette fois, les six sont envoyés dans l’action en même temps. Votre groupe est donc placé sur une roue qu’on peut tourner à notre guise durant les combats et c’est toujours trois personnages à la fois qui seront sur le flanc avant. Pendant ce temps, les trois autres sont complètement à l’abri. Le fait qu’on peut facilement modifier la ligne d’attaque rend le tout plus interactif. Il faut être plus prudent et réagir rapidement en conséquence. C’est vraiment plus plaisant ainsi puisque toutes vos créatures sont constamment impliquées et on peut les interchanger de manière complètement transparente.

Ensuite, l’autre élément que Yo-Kai Watch fait différemment, c’est qu’on force le joueur à être proactif. En effet, ce n’est pas aussi simple que d’appuyer sans cesse sur « A » pour faire combattre nos personnages. Pour chaque attaque ultime, il faut faire un minijeu sur l’écran tactile. Ça peut être de faire tourner notre stylet sans arrêt, tracer des formes ou faire éclater des bulles. C’est une bonne idée et c’est bien amusant au début, mais le manque de diversité rend le tout redondant assez vite. Enfin, bien qu’on puisse contrôler six personnages à la fois, c’est dommage qu’ils n’aient pas une très grande sélection d’attaques. Bref, pour chaque point positif, il y a un petit irritant. 

Puis, toujours du côté des combats, j’ai trouvé que le jeu offrait un bon niveau de difficulté. Comme les nombreuses quêtes secondaires ne m’intéressaient pas tellement, je me suis surtout concentré sur la quête principale. Ainsi, les ennemis sont assez rapidement devenus un petit peu trop puissants pour moi. Ça me donnait un très bon défi que je vois mal les moins expérimentés réussir. La majorité devra donc malheureusement passer à travers cette partie un peu moins agréable pour augmenter la puissance des créatures de leur équipe pour progresser.

Ce qui m’a agacé le plus, c’est de ne pas vraiment savoir comment convaincre les Yo-Kai de se joindre à ma cause avant un bon moment. Même qu’au départ, j’avais l’impression que c’était complètement aléatoire. Finalement, c’est en leur donnant certains items qu’on va pouvoir les ajouter à notre équipe. J’aurais bien aimé qu’on m’explique ce principe plus en profondeur.

Approprié pour les jeunes

Yo-Kai Watch s’adresse vraisemblablement aux plus jeunes. Notre protagoniste joue bien le rôle du jeune garçon encore un peu naïf et qui veut tout simplement faire le bien. Comme il est un des seuls à voir ces étranges créatures, il se sent responsable de leur venir en aide ou de les empêcher de nuire aux habitants de la ville. Généralement, les Yo-Kai sont plus mesquins que méchants et c’est toujours assez drôle voire même charmant de constater les différentes situations dans lesquelles ils se retrouvent. Par exemple, durant l’aventure, Whisper nous fait rencontrer un vieux monsieur qui peut nous aider à améliorer notre radar. Il nous envoie faire une mission super louche durant le milieu de la nuit : il veut que Nate l’aide à retrouver ses sous-vêtements qu’il a perdus dans un sauna. Ainsi, le jeune homme s’y rend et il aperçoit les vêtements au fond du bain pris sous le poids d’un énorme Yo-Kai. Le jeu tente même de donner certaines leçons sur les relations avec les autres et d’autres comme de faire bien attention lorsqu’on traverse au beau milieu de la rue. Il m’est arrivé de traverser à un mauvais moment et un puissant Yo-Kai est venu m’attaquer pour me punir d’avoir enfreint la loi. Bref, les mises en situation pourront certainement faire rire les plus jeunes.

Un jeu de 2013

Cette version est un port du premier jeu de la série et il date quand même de 2013. Malheureusement, on peut dire que ça paraît. Les graphiques ne sont pas très développés et il semble presque venir de l’ancienne génération de consoles mobiles. Par contre, Level-5 compense un peu avec quelques cinématiques dignes du travail auquel le studio nous a habitués. J’aurais même aimé en avoir plus. Je suis vraiment curieux de voir ce que le prochain opus aura à nous offrir puisqu’il semble avoir connu une bien meilleure popularité chez les Japonais.

Tout de même très amusant

Oui, il y a quelques irritants, mais j’ai tout de même eu beaucoup de plaisirs avec Yo-Kai Watch et je n’ai pas l’intention de sortir la cartouche du jeu de ma console de sitôt. Je pense que ça fait du bien d’avoir quelque chose de semblable, mais à la fois différent de Pokémon. Je suis content que, cette année, j’essaye cette nouvelle franchise plutôt qu’une autre édition d’une série qui a connu un peu trop de titres dans un court laps de temps. Par contre, pour aider l’ascension de cette série, ça va prendre une série télé et des mangas traduit offerts sur nos réseaux de distribution locale. En conclusion, Yo-Kai Watch vous fera découvrir un tout nouvel univers qui vous offrira un très bon rapport qualité-prix et une excellente durée.

Ma note 8/10

Exclusif à la Nintendo 3DS
Seulement offert en anglais
Site officiel: http://yo-kai.nintendo.com/

2 Comments

Les commentaires sont fermés.