[Critique] Pokémon Super Mystery Dungeon

N3DS_PokemonSuperMysteryDungeon_MainIllustration_png_jpgcopy

Il y a eu de nombreuses déclinaisons de la franchise Pokémon. Évidemment, aucune n’a été aussi populaire que les jeux de la franchise principale développés par Game Freak et Nintendo, mais plusieurs ont su quand même tirer leur épingle du jeu. Je pense, par exemple, à Pokémon Snap, Pokémon Pinball et Pokémon Stadium. Par contre, il n’y a qu’une seule autre seule série qui existe toujours parallèlement à la principale depuis 10 ans maintenant et il s’agit de Mystery Dungeon. Je vous présente donc le tout dernier de cette collection intitulé Pokémon Super Mystery Dungeon développé par l’excellent studio Spike Chunsoft.

D’abord, je tiens à préciser que je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer un jeu de cette série, mais que j’ai testé plusieurs autres titres du même genre.

Synopsis

Comme dans les opus précédents, le joueur incarne un humain qui a été transformé en Pokémon. Malheureusement, il n’a pas vraiment de souvenir de ce qui lui est arrivé et il se retrouve bien confus dans cet univers rempli de Pokémons. Il tombe alors sur un étrange groupe de Beheeyem qui le pourchasse sans relâche. Heureusement, Nuzleaf vient à sa rescousse et lui et notre protagoniste s’enfuient ensemble jusqu’au village nommé Serene. Comme le joueur incarne un jeune Pokémon, Nuzleaf décide de le prendre sous son aile et de l’accueillir chez lui pour qu’il retrouve ses esprits. Entre temps, notre protagoniste va aller à l’école et aider les habitants du village pour différentes tâches. C’est aussi là qu’il va rencontrer son partenaire de toujours et, ensemble, ils vont parcourir les donjons en quête d’aventure. Ils développeront aussi leur lien avec d’autres Pokémons jusqu’à ce que notre héros découvre enfin les mystères qui l’entourent.

Une belle surprise

J’ai toujours vu cette franchise comme une déclinaison un peu cheap développée pour faire de l’argent facilement en exploitant une franchise populaire. Pourtant, une fois que j’ai commencé, j’ai eu beaucoup de difficulté à débarquer de cette aventure si bien qu’en deux jours j’avais déjà passé plus de huit heures à y jouer. Dès le départ, j’ai trouvé l’approche vraiment cool. C’est-à-dire que c’est selon nos réponses au questionnaire initiales que le jeu choisit quel Pokémon sera notre protagoniste. Évidemment, si vous n’êtes pas satisfait, c’est possible de changer, mais je suis resté avec leur choix qui m’a donné Riolu. Par contre, il existe un total de vingt choix. C’est aussi parmi cette sélection que le jeu choisit notre partenaire. Pour ma part, c’était Pikachu. J’étais donc bien content avec ce duo.

Je dois dire que j’ai bien aimé aussi la jouabilité qui, en plus, est entourée d’une bonne histoire qui était amusante à suivre. C’était mignon, assez léger et le mystère a réussi à piquer ma curiosité. Je trouvais ça spécial comme approche que d’incarner un Pokémon et de vivre dans son quotidien plutôt que d’avoir à les capturer et le faire combattre en eux. Ça apporte une nouvelle perspective intéressante à cet univers.

 

Un dungeon crawler dans l’univers Pokémon

Pour revenir à la jouabilité, je dirais que ça ressemble à plusieurs titres assez populaires comme la série Etrian, Unchained Blades et autres. On se promène donc d’un donjon à l’autre et le joueur est constamment dans une perspective où on voit notre personnage de haut. Dans ceux-ci, pour chaque mouvement que fait le joueur, les ennemis ont aussi droit à une action. Ainsi, c’est très tactique et il faut faire attention à chacun de nos faits et gestes. Une fois en combat, la perspective ne change pas. C’est toujours dû tour à tour, mais il n’y a aucune transition. Généralement, on se promène avec deux alliés. Il devient alors encore plus important d’être prudent puisque si on rencontre un ennemi dans un corridor, seuls le premier personnage et parfois le deuxième pourront attaquer.

De plus, comme les autres titres de la franchise, il est très important de faire progresser nos Pokémons. Plus on tue des ennemis et plus on fait des quêtes, plus ils gagnent de l’expérience. Ainsi, on peut apprendre de nouvelles habiletés et devenir plus puissant. Le jeu prend aussi une autre tangente après quelques heures, puisqu’une panoplie de quêtes s’ouvrent à nous. À ce moment de l’aventure, le jeu nous présente l’Orb de connexion. Celle-ci nous permet d’étendre nos liens avec d’autres Pokémons. Au départ, on devient ami avec un premier Pokémon et celui-ci débloque la possibilité de s’allier avec deux autres. Le tout s’enchaîne ainsi de manière exponentielle. En plus, on peut se servir de ses nouveaux amis afin qu’ils nous accompagnent dans nos missions.

Un excellent challenge

Un des aspects qui m’inquiétaient au départ, c’était que je pensais que ce serait un petit jeu facile. Par contre, le jeu devient rapidement assez difficile et c’est important de bien gérer son équipe ainsi que nos items. Plus on progresse, plus c’est important d’améliorer nos personnages et de combattre le plus d’ennemis possible. Je sais que c’est tentant de monter rapidement d’étage lorsqu’on trouve l’escalier vite, mais c’est parfois plus sage de rester sur l’étage et se débarrasser des méchants. De plus, ça vaut la peine de faire un peu d’exploration pour trouver des items, car il faut régulièrement nourrir notre Pokémon et s’assurer d’avoir assez de baies pour le soigner au besoin. D’autre part, nos Pokémons peuvent aussi être munis d’une ceinture auxquelles on accroche des perles qui augmentent nos habiletés. C’est donc important d’en avoir quelques-unes dans chaque donjon pour nous donner une meilleure chance de traverser le donjon. En progressant, il deviendra primordial de parfaire notre personnage puisque les ennemis frappent de plus en plus fort.

Cependant, si jamais tout votre groupe de Pokémon meurt, le jeu a instauré une mécanique qui permet d’envoyer une nouvelle créature. Celle-ci agit un peu comme un ange gardien et elle peut venir sauver votre groupe et le ramener en sécurité. Bref, bien que la difficulté devient assez rapidement intense, le jeu vous offre quelques chances et les amateurs de défis en ont tout de même pour leur argent.

Le verdict

Je ne m’attendais à rien du tout en insérant Pokémon Super Mystery Dungeon dans ma New Nintendo 3DS et j’ai vraiment été agréablement surpris. Le jeu a rapidement su m’accrocher et il a présenté une nouvelle facette de cette franchise dont je pensais avoir déjà fait le tour. Avec ce titre, Spike Chunsoft a su amener une approche originale tout en proposant une excellente jouabilité et une histoire captivante. De plus, la présentation est assez bien expliquée pour que l’aventure soit facilement accessible même aux nouveaux venus. Bref, en cette période très faste en sorties de nouveaux jeux vidéo, c’est un bon petit jeu portable offrant plusieurs heures de jouabilité que je recommande fortement surtout si vous êtes amateur de Pokémon.

Ma note : 8,5/10

Exlusif à la Nintendo 3DS
Offert en anglais seulement
Site officiel: http://www.pokemonmysterydungeon.com/